5 399.45 PTS
-0.51 %
5 385.5
-0.77 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 758.07
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Maire pour un "dispositif d'évaluation" d'ici 2 ans des réformes fiscales

| AFP | 112 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à Paris le 2 octobre 2017
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à Paris le 2 octobre 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a indiqué mardi être favorable à la mise en place d'ici à deux ans d'"un dispositif d'évaluation" de la politique fiscale du gouvernement pour vérifier qu'elle a bien contribué à la croissance et à l'emploi.

Face aux critiques exprimées ces derniers jours sur la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF) sur les valeurs mobilières, M. Le Maire a répété que selon le gouvernement, alléger la fiscalité sur le capital était "la clé absolue pour que nos entrepreneurs puissent réussir et que nos entreprises puissent redresser la tête".

Nombreuses voix, à gauche notamment, dénoncent un "cadeau" fiscal pour les ménages les plus fortunés, sans garantie sur les retombées économiques du nouveau dispositif, le gouvernement n'ayant pas prévu de fléchage de l'argent rendu ainsi disponible vers le financement des entreprises.

Dénonçant de "vieux réflexes conservateurs", le ministre a expliqué ne pas vouloir imposer de "conditionalité".

"Il y a une (...) option qui est dire +on va changer des choses mais on veut absolument des garanties, donc on va mettre des fléchages, des conditions, des seuils, des taux+", a-t-il déclaré.

"Cette conditionnalité, je pense qu'elle est inefficace, elle crée de la complexité et elle crée du doute", a-t-il poursuivi.

"Nous ne fixons pas une conditionnalité qui pourrait rompre la confiance qui est en train de renaître dans le pays", a-t-il encore ajouté.

"En revanche, comme le dit très bien l'adage, la confiance n'exclut pas le contrôle", a souligné M. Le Maire, se disant "parfaitement ouvert, d'ici à deux ans, à ce qu'il y ait une évaluation de cette politique fiscale".

"Nous mettrons en place un dispositif d'évaluation qui sera confié aux parlementaires, à la direction du Trésor, à la Cour des comptes, à l'Insee (...),qui pourra évaluer l'efficacité de cette politique fiscale", a-t-il précisé.

Interrogé sur les critiques sur l'exemption de taxation de l'ISF des biens de luxe, tels les yachts, le locataire de Bercy a rappelé qu'il existait déjà un certain nombre de prélèvements sur ces biens, tels que le droit de francisation sur les navires de plaisance.

"Si les parlementaires de la majorité veulent durcir certains de ces textes existants (...), nous sommes tout à fait ouverts à regarder ces amendements", a-t-il dit, ajoutant qu'il fallait toutefois "faire attention à ne pas fragiliser les filières qui font la force économique" de la France.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

Question de culture d'entreprise. L'offre ne répond pas aux intérêts de la société, ses métiers, ses employés, ses actionnaires et autres parties prenantes...

Publié le 13/12/2017

"Nous avons désormais les moyens financiers nécessaires à la poursuite de notre plan stratégique"...

Publié le 13/12/2017

Stef se situe à la 3e place des entreprises ayant le pourcentage d'actionnariat salarié le plus élevé...

Publié le 13/12/2017

Le Groupe maintient son objectif de génération de free cash-flows positifs et récurrents à la clôture de mars 2019...

Publié le 13/12/2017

A l'occasion du 30e anniversaire du premier film Predator, Tom Clancy's Ghost Recon Wildlands intègre aussi du contenu exclusif...

CONTENUS SPONSORISÉS