5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Honduras, un des pays les plus pauvres et violents

| AFP | 205 | Aucun vote sur cette news
Vue de Tegucigalpa, capitale du Honduras, le 24 novembre 2017
Vue de Tegucigalpa, capitale du Honduras, le 24 novembre 2017 ( ORLANDO SIERRA / AFP )

Le Honduras, qui élit son président dimanche, est un petit pays au cœur du "triangle de la mort" de l'Amérique centrale, miné par les gangs et la pauvreté, affichant un des plus forts taux d'homicide au monde, même s'il a diminué.

- Guerre des gangs -

Ce pays de 9,1 millions d'habitants en 2016 pâtit d'un taux d'homicide parmi les plus forts au monde -hors conflit-, mais en forte baisse selon la Banque mondiale: 63,8 homicides pour 100.000 habitants en 2015, après avoir culminé à 93,2 en 2011. Le gouvernement espère tomber à 45 cette année. C'est aussi l'un des pays les plus dangereux pour les journalistes (70 morts depuis 2003).

Pour combattre ce fléau, l'actuel président Juan Orlando Hernandez a notamment créé une police militaire financée par un nouvel impôt et construit des prisons pour des membres de gangs qui auparavant commanditaient des assassinats depuis des lieux d'incarcération obsolètes.

Des militaires en faction dans une rue de Tegucigalpa, avant l'élection présidentielle, le 24 novembre 2017 au Honduras
Des militaires en faction dans une rue de Tegucigalpa, avant l'élection présidentielle, le 24 novembre 2017 au Honduras ( ORLANDO SIERRA / AFP )

Le Honduras, situé dans le "triangle de la mort" avec ses voisins salvadorien et guatémaltèque, est gangréné par les "maras", des gangs qui contrôlent le trafic de drogue et le crime organisé.

Ce phénomène provoque une vague d'émigration clandestine vers les Etats-Unis, notamment de mineurs qui craignent d'être enrôlés de force par les gangs.

- Instabilité politique -

Indépendant depuis 1821, le pays a connu de multiples coups d'Etat, révoltes armées et conflits avec ses voisins (Guatemala en 1880, Salvador lors de la brève "guerre du foot" en 1969).

Une période presque ininterrompue de régimes militaires, pendant près de 20 ans, a pris fin en 1982 avec l'élection du président Roberto Suazo Cordova. Depuis, les partis de droite (libéral et national) se sont opposés en duel à chaque scrutin.

Honduras
Honduras ( Nicolas RAMALLO / AFP )

Elu sous l'étiquette libérale en 2005, le président Manuel Zelaya a été renversé en 2009 par un coup d'État militaire soutenu par la droite et le monde des affaires, après avoir opéré un virage à gauche en se rapprochant notamment du vénézuélien Hugo Chavez.

De nouvelles élections en novembre 2009 ont porté au pouvoir Porfirio Lobo Sosa (Parti national). Juan Orlando Hernandez (Parti national) lui a succédé en 2013 après des élections contestées par la gauche. Il brigue un nouveau mandat dimanche, bien que la Constitution interdise la réélection d'un président, en s'appuyant sur une décision controversée de la Cour suprême.

- Une économie qui repart, très inégalitaire -

L'économie du Honduras commence à se remettre de la crise mondiale de 2008, avec une croissance de 3,7% en 2016. Le FMI a revu à la hausse à 4% sa prévision de croissance pour cette année, grâce aux exportations, tirées par le café, à l'investissement public et à la consommation, en partie alimentée par les transferts d'argent au pays des émigrés, qui pèsent 18,5% du PIB. Plus d'un million d'Honduriens vivent à l'étranger, surtout aux Etats-Unis, premier partenaire commercial.

Parmi ses autres productions, les bananes, le bois, le maïs, l'ananas, l'huile de palme, le riz, les haricots et les crevettes.

Le Honduras reste le pays le plus inégalitaire d'Amérique latine, avec deux tiers de la population en situation de pauvreté en 2016 (selon la Banque mondiale).

Il est miné par une corruption endémique, classé 123e sur 176 par l'ONG Transparency international en 2016.

Il est aussi régulièrement touché par des catastrophes naturelles (cyclones, sécheresse...). En 1998, l'ouragan Mitch a fait 5.657 morts et plus de 8.000 disparus.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS