En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Le Foll (PS) s'oppose à la baisse du nombre d'élus au nom de "l'équilibre des pouvoirs"

| AFP | 709 | Aucun vote sur cette news
L'ancien porte-parole du gouvernement Valls et ancien ministre PS Stéphane Le Foll, à l'Elysée à Paris le 24 février 2017
L'ancien porte-parole du gouvernement Valls et ancien ministre PS Stéphane Le Foll, à l'Elysée à Paris le 24 février 2017 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

L'ancien ministre PS Stéphane Le Foll s'oppose, dans une tribune à Libération parue samedi, à la baisse du nombre d'élus annoncée par Emmanuel Macron, au nom de "l'équilibre des pouvoirs" et de la "revitalisation de la démocratie".

"Notre devoir est de défendre un équilibre nouveau entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif et préparer un nouvel acte de la décentralisation", écrit l'ancien ministre de l'Agriculture dans cette tribune écrite pour "amener les socialistes à réfléchir sur la forme de leur opposition démocratique".

"Il faut refuser les suppressions massives d’élus prévues et contradictoires avec l’idée même de revitalisation de notre démocratie. La défense de la démocratie représentative comme de la démocratie sociale reste notre contribution pour l’avenir", a dit le député PS de la Sarthe.

La réduction d'un tiers du nombre de parlementaires et leur limitation à trois mandats dans le temps devraient être prises dans le cadre d'une révision constitutionnelle, "parachevée d'ici un an". Le président de la République avait également annoncé vouloir introduire une "dose de proportionnelle" dans le scrutin.

Emmanuel Macron avait aussi déclaré devant la Conférence nationale des territoires, réunie au Sénat en juillet, qu'il fallait "engager une réduction du nombre des élus locaux".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.