En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
-
5 365.50
-0.37 %
SBF 120 PTS
4 318.04
-
DAX PTS
12 579.72
-
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 497.49
-0.09 %

Le FN suspend une sénatrice qui comparait les migrants aux nazis

| AFP | 500 | 4 par 1 internautes
Le logo du Front National sur l'écran d'une tablette le 13 octobre 2016 à Paris
Le logo du Front National sur l'écran d'une tablette le 13 octobre 2016 à Paris ( LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives )

Le Front national a décidé mercredi de suspendre la nouvelle sénatrice du Var Claudine Kauffmann, qui comparait notamment sur son profil Facebook ces derniers mois les migrants à l'Occupation nazie ou à la "vermine".

"Elle est suspendue dans l'attente d'explications et de clarifications sur ses propos", a annoncé à l'AFP David Rachline, directeur de la communication du parti d'extrême droite.

"C'est une mesure conservatoire pour avoir une discussion avec elle", a précisé M. Rachline, candidat sur la même liste que Mme Kauffmann aux dernières élections sénatoriales.

"J'ai vu passer des propos sur la +vermine+, c'est absolument inacceptable", a-t-il fustigé.

Sur sa page Facebook, Mme Kauffmann avait publié le 25 mai, comme l'a repéré mardi le site internet BuzzFeed, deux photos. La première faisait figurer des migrants à Paris, la seconde la couverture du livre de Julian Jackson intitulé "La France sous l'Occupation, 1940-1944" (Ed. Flammarion), en couverture duquel figure Adolf Hitler sur le parvis du Trocadéro, avec la Tour Eiffel en fond.

"Si la photo de gauche (ndlr: celle des migrants) ne s'appelle pas l'occupation, dites-moi comment ça s'appelle!!!", insistait-elle, avant de déplorer qu'"aujourd'hui, personne ne lutte contre cette invasion. Donc à mes yeux c'est pire!".

Cette publication a été retirée, a constaté mercredi matin un journaliste de l'AFP.

"Je ne retranche rien de la publication qui m'est ce jour reprochée", a-t-elle toutefois affirmé dans un communiqué, s'amusant de voir "interpellés certains biens-pensants à l'indignation sélective".

Dans d'autres publications de 2016, figurant toujours sur sa page Facebook mercredi matin, elle qualifiait les migrants de "vermine" ou d'"envahisseurs".

La nouvelle élue est contestée au FN du Var, où le patron local Frédéric Boccaletti, troisième de liste aux sénatoriales de 2014 derrière Mme Kauffmann, espérait prendre le fauteuil de David Rachline, qui a préféré son mandat de maire de Fréjus (Var).

"Cette suspension n’est pas sans me surprendre puisque j’ai repris l’essence des propos de Marine Le Pen concernant l'analogie entre l’Occupation et les conséquences d’une immigration incontrôlée... Je rappelle par ailleurs que la présidente du FN a été relaxée au terme d’une longue procédure. La sanction que l’on m’inflige est donc pour le moins incohérente !", a rétorqué Mme Kauffmann dans un communiqué.

Poursuivie pour incitation à la haine, Marine Le Pen avait été relaxée en décembre 2015 par le tribunal correctionnel de Lyon.

"Il y a quinze ans on a eu le voile, il y avait de plus en plus de voiles. Puis il y a eu la burqa, il y a eu de plus en plus de burqa. Et puis il y a eu des prières sur la voie publique", avait dénoncé Mme Le Pen fin 2010 lors d'une réunion publique.

"Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça c'est une occupation du territoire", avait ajouté Marine Le Pen, sous les applaudissements.

"J'annonce dès à présent que je répondrai à toutes les sollicitations, d'où qu'elles viennent", ajoute par ailleurs Mme Kauffmann, qui s'est vue reprocher également d'avoir rencontré une ex-élue FN ces derniers jours.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Alors qu'Air France KLM cherche son nouveau PDG, la compagnie néerlandaise KLM s'est plainte de ne pas être suffisamment considérée. Son conseil réclame un changement de gouvernance, selon le…

Publié le 22/06/2018

Montrouge, France, le 22 juin (22H00 CEST), 2018 DBV Technologies annonce les résultats de son Assemblée générale ordinaire et extraordinaire 2018 et la nomination…

Publié le 22/06/2018

Un résumé de l'Assemblée générale sera bientôt disponible sur le site Noxxon...

Publié le 22/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles sera au moins égal à la moyenne pondérée par les volumes des 5 dernières séances de bourse...

Publié le 22/06/2018

Le Groupe a souhaité clarifier sa politique de marques et décidé ainsi de se concentrer sur Somfy et les marques associées...