5 485.02 PTS
-0.16 %
5 477.5
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 382.53
-0.27 %
DAX PTS
13 235.45
+0.39 %
Dowjones PTS
26 038.07
-0.30 %
6 803.85
-0.09 %
Nikkei PTS
23 763.37
-0.44 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le député Julien Aubert candidat à la présidence de LR

| AFP | 195 | Aucun vote sur cette news
Le député du Vaucluse et candidat à la présidence des Républicains, Julien Aubert, le 29 juin 2017à Paris
Le député du Vaucluse et candidat à la présidence des Républicains, Julien Aubert, le 29 juin 2017à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Le député du Vaucluse Julien Aubert a annoncé dimanche qu'il était candidat à la présidence des Républicains, le jour même où le favori du scrutin Laurent Wauquiez lançait sa campagne en Haute-Loire.

"Je serai candidat à la présidence de mon mouvement", a déclaré M. Aubert sur CNews, parce qu'"il faut absolument rompre avec 20 ou 30 ans de laisser-aller dans ce mouvement qui est un astre mort".

A part M. Aubert et M. Wauquiez, soutenu par les sarkozystes, trois autres candidats devraient briguer la présidence du parti, les 10 et 17 décembre : Daniel Fasquelle, député du Pas-de-Calais, Laurence Sailliet, proche de Xavier Bertand, et Florence Portelli, ex porte-parole de François Fillon à la présidentielle.

M. Aubert a assuré qu'il pouvait déjà compter sur le soutien d'"une dizaine de parlementaires" et qu'il démarrerait lundi sa campagne auprès des militants. Tout candidat doit être parrainé par au moins 13 parlementaires et 2.500 militants.

M. Aubert, comme Mme Sailliet, M. Fasquelle et Mme Portelli, a demandé de "ne pas bousculer l'agenda en faisant de cette élection une pré-élection présidentielle".

Il avait publié samedi dans Valeurs Actuelles un long "manifeste pour une droite gaulliste", dans lequel il estimait que "notre première responsabilité est d'être une droite morale, c'est à dire qui incarne dans son comportement les valeurs judéo-chrétiennes laïcisées dont nous prétendons nous inspirer".

"La seconde responsabilité de la droite est d'être elle-même et de se libérer de l'idéologie gauchisante, politiquement correcte, qui cadenasse le langage et les esprits", avait-il dit, estimant que "la droite, loyale envers sa tradition et ses convictions, doit résister et rester insoumise".

Sur CNews il a assuré qu'il n'avait conclu aucun "deal" pour se rallier ultérieurement à Laurent Wauquiez.

"J'ai été un séguino-pasquaïen, je suis un eurosceptique", a-t-il dit, alors que "il y a eu plusieurs Laurent Wauquiez", un temps "centriste", puis "peut-être plus au centre du parti" et "aujourd'hui (..) plutôt sur la droite du parti".

Il a aussi critiqué le soutien de la juppéiste Virginie Calmels à Laurent Wauquiez, estimant que "ça fait un peu la carpe et le lapin".

Julien Aubert, 39 ans, a été élu pour un deuxième mandat de député en juin dernier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Les acquisitions en soutien

Publié le 18/01/2018

SAINT GOBAIN constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call X239S émis par…

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

PSA a décidé de créer une troisième équipe de production, à partir d’avril 2018, sur son site de Mangualde (Portugal). Cette opération s’accompagnera du recrutement de près de 225…

CONTENUS SPONSORISÉS