5 399.09 PTS
+0.00 %
5 414.00
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 303.54
+0.00 %
DAX PTS
13 153.70
-
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Congrès de Versailles a coûté près de 300.000 euros selon l'Assemblée nationale

| AFP | 360 | Aucun vote sur cette news
Le président de la République Emmanuel Macron au Congrès de Versailles le 3 juillet 2017
Le président de la République Emmanuel Macron au Congrès de Versailles le 3 juillet 2017 ( Eric FEFERBERG / POOL/AFP/Archives )

Le Congrès de Versailles, réuni début juillet par Emmanuel Macron, a coûté au total 292.824 euros au Parlement, a indiqué mardi l'Assemblée nationale.

"L'ensemble des factures afférentes à l’organisation de ce Congrès du Parlement étant aujourd’hui rassemblé, il apparaît que son coût total s’est élevé à 292.824 euros", a indiqué l'Assemblée dans un communiqué.

"Ce coût est partagé entre l’Assemblée nationale et le Sénat, ce dernier prenant à sa charge un tiers des dépenses communes", précise-t-elle.

Le chef de l’État avait convié le 3 juillet les 577 députés et 348 sénateurs à Versailles pour son premier discours de politique générale, boycotté par un certain nombre d'élus communistes et LFI. Il avait notamment confirmé un certain nombre de réformes institutionnelles comme la réduction d'un tiers du nombre de parlementaires, dont une partie devraient être élus à la proportionnelle.

Emmanuel Macron avait promis à cette occasion de revenir "tous les ans" devant le Congrès pour "rendre compte" de son action.

Avant lui, Nicolas Sarkozy et François Hollande avaient déjà usé de cette possibilité d'un discours au Congrès, offerte au chef de l’État depuis 2008 par la Constitution.

Le 22 juin 2009, le président Sarkozy avait annoncé devant le Congrès un remaniement ministériel, et ouvert la porte à un relèvement de l'âge de la retraite. Le coût du rassemblement avait alors été estimé à approximativement 400.000 euros par le président de l'Assemblée de l'époque Bernard Accoyer, pour un Congrès qui avait duré toute la journée.

Le 16 novembre 2015, François Hollande était venu devant le Congrès afin de "rassembler la Nation" après "l'épreuve" des attentats du 13 novembre à Paris. Un Congrès plus court et bien moins coûteux que les autres en comparaison, puisqu'il avait coûté 131.757 euros, dont 85.500 euros pour la captation vidéo de l'événement ou encore 5.950 euros de collations et boissons, selon un rapport du Sénat. Une somme qui ne comprend toutefois pas les dépenses non-communes (locations de cars, frais de taxi,...) assurées séparément par les deux chambres, et qui s'élevaient par exemple à 7.962 euros pour le Sénat en 2015.

Le Congrès du 21 juillet 2008, pour la révision de la Constitution, avait coûté 231.571 euros pour une après-midi, selon les services de l'Assemblée.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

    Valeo investit dans le fonds Cathay CarTech   Shanghai, Paris, 11 décembre 2017 - Valeo, l'un des principaux équipementiers automobiles au monde, confirme…

Publié le 11/12/2017

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8, un système de neurostimulation réparatrice implantable destiné à traiter la lombalgie…

Publié le 11/12/2017

Bouygues Construction s'est associé à Dassault Systèmes et Accenture pour l’accompagner dans une démarche innovante pour le secteur de la construction et aller plus loin dans la transformation…

Publié le 11/12/2017

Hanwha Total Petrochemical, la joint venture détenue à parts égales par Total et Hanwha, va investir plus de 300 millions de dollars afin de poursuivre le développement de sa plateforme intégrée…

CONTENUS SPONSORISÉS