5 410.24 PTS
+0.43 %
5 406.5
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 307.75
+0.29 %
DAX PTS
13 148.06
+0.19 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Laurent (PCF) soutient la "coopération nécessaire" du PCF et des Insoumis en Corse

| AFP | 144 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent, le 24 septembre 2017 à Paris
Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent, le 24 septembre 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Pierre Laurent a réaffirmé vendredi son soutien à la liste électorale commune conduite en Corse par le PCF et des Insoumis, violemment désavoués par Jean-Luc Mélenchon, estimant que la "coopération politique" n'était pas "une tambouille" mais était au contraire "nécessaire".

Des élections territoriales auront lieu les 3 et 10 décembre en Corse pour constituer une nouvelle collectivité unique. Huit listes ont été déposées, dont celle des nationalistes, mêlant autonomistes et indépendantistes. A gauche, la "Corse insoumise" et le PCF ont décidé de faire liste commune, une alliance condamnée à plusieurs reprises par le chef de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

Dans un billet de blog publié la semaine dernière, M. Mélenchon déplorait une "misérable usurpation" d'identité et du "sigle" de LFI, qualifiant cette alliance de "pauvre tambouille".

"La coopération entre des forces politiques, ce n'est pas de la tambouille, c'est (...) nécessaire pour construire une perspective", a réagi le secrétaire national du PCF Pierre Laurent lors d'un point presse.

Si cette liste ne "passe pas", "l'Assemblée territoriale sera composée de représentants nationalistes et de la droite", a-t-il déploré, ne croyant "pas du tout" que les nationalistes "puissent représenter les combats" portés par la gauche.

"Je comprends encore moins l'espèce de pari fait sur les nationalistes", a-t-il ajouté, pointant le risque "d'une situation qui pourrait devenir problématique" jusqu'à "conduire à une impasse, comme en Catalogne".

Les autonomistes, qui "dirigent" les nationalistes, ont affirmé leur "volonté d’inscrire leur projet d’autonomie (...) dans le cadre de la République française une et indivisible", écrit de son côté M. Mélenchon, qui souhaite "faire le pari de le croire".

Si les relations sont très tendues entre les deux formations politiques, Pierre Laurent souhaite rapidement "reprendre le chemin de la coopération politique".

"Dans la foulée de l'élection présidentielle, la France insoumise a eu l'impression de pouvoir incarner à elle seule l'ensemble du mouvement de contestation. (...) La réalité va vite ramener tout le monde à la raison", a-t-il dit.

"Il n'y a pas de reconstruction possible d'une alternative au pouvoir de Macron sans coopération politique (...) du PCF, de la France insoumise, du mouvement de Benoît Hamon, d'écologistes" et des autres "forces de gauche", a-t-il conclu.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/12/2017

Emmanuel Macron (D) et le président israélien Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse commune à l'Élysée, le 10 décembre 2017 ( PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP/Archives )Le parti…

Publié le 12/12/2017

L'ex dirigeant communiste Georges Marchais (G), au côté de François Mitterrand (C), alors Premier secrétaire du PS, et du socialiste François Loncle, lors d'une manifestation à Paris le 6…

Publié le 01/12/2017

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français (PCF), le 21 novembre 2017 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )"Il faut arriver à constituer, dans le Parlement européen,…

Publié le 24/11/2017

Le PCF le 3 mars 2017 à Lille ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )Le parti communiste a regretté vendredi "la duplicité" du gouvernement sur la question des violences faites aux femmes, demandant…

Publié le 21/11/2017

Le sénateur de Paris et patron des communistes, Pierre Laurent, le 24 septembre 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )Pierre Laurent a jugé mardi que le maintien du nouveau…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Le titre baisse. Goldman Sachs n'est plus acheteur...

Publié le 12/12/2017

Le groupe conserve une force de frappe conséquente pour des acquisitions...

Publié le 12/12/2017

Le 8ème Investor Summit organisé hier par Cegedim a été l'occasion pour Gilbert Dupont de faire un point sur la société, ses activités et son plan de...

Publié le 12/12/2017

Le projet d’OPA d’Atos sur Gemalto de 4,3 milliards d'euros est accueilli favorablement par le marché, l’acquéreur potentiel gagnant 5,02% à 130,85 euros et la cible 32,78% à 45 euros. Le…

Publié le 12/12/2017

La transaction ne va pas affaiblir le profil du groupe...

CONTENUS SPONSORISÉS