En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
-
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.00 %

Larcher appelle les élus corses à rencontrer le président de la République

| AFP | 288 | 5 par 2 internautes
Le président du Sénat Gérard Larcher au Palais du Luxembourg à Paris, le 6 juin 2018
Le président du Sénat Gérard Larcher au Palais du Luxembourg à Paris, le 6 juin 2018 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) a appelé mercredi les élus corses à ne pas pratiquer "la politique de la chaise vide" et à rencontrer le président de la République lors de sa visite sur l'île jeudi, même pour "lui dire les choses désagréables".

"Je souhaite que les élus de la collectivité Corse aillent à la rencontre du président de la République, qu'ils participent au débat, y compris pour dire les choses désagréables, y compris pour faire des contre-propositions", a expliqué le président du Sénat sur Cnews.

Emmanuel Macron doit boucler son marathon des grands débats jeudi par un ultime rendez-vous tendu en Corse, boudé par les nationalistes qui appellent à une journée "île morte".

"La politique de la chaise vide, c'est le contraire des principes dont on a besoin dans ces périodes de tensions, d'interrogations", a estimé M. Larcher, pour qui "le président de la République, c'est le père de la nation et refuser de le rencontrer, c'est pour moi un contresens".

"Je ne donne de leçon à personne mais j'appelle toujours à ce qu'on se retrouve autour d'une table", a-t-il ajouté.

Malgré une interview au ton conciliant mardi matin dans Corse Matin, où Emmanuel Macron s'est dit "disponible et volontaire" pour débattre avec les élus insulaires, les deux dirigeants de l'île, le président autonomiste du conseil exécutif Gilles Simeoni et l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, ont confirmé mardi qu'ils boycotteraient le grand débat.

M. Larcher a aussi noté des "points de convergence" avec le président de la République sur une possible révision de la Constitution concernant la Corse.

"Sur la question de la Corse, sur l'élément qu'on appelle la différenciation - comment on traite des territoires de manière différente - j'ai toujours dit que j'étais favorable à ce que l'article 72-5 parle de la Corse avec sa spécificité insulaire, géographique, économique et prévoie une habilitation à ce qu'on adapte les lois et les règlements (...) sous le contrôle du Parlement et du Conseil constitutionnel".

"Nous sommes disponibles autour du principe d'une République indivisible, mais en même temps d'une capacité d'adaptation, de différenciation", a-t-il résumé.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…