5 391.64 PTS
+0.21 %
5 391.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 318.18
+0.23 %
DAX PTS
12 567.42
-0.19 %
Dowjones PTS
24 664.89
-0.34 %
6 774.89
-0.85 %
Nikkei PTS
22 191.18
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Lancement d'une grande concertation sur la politique de santé

| AFP | 453 | Aucun vote sur cette news
La ministre de la Santé Agnès Buzyn à Paris, le 28 août 2017
La ministre de la Santé Agnès Buzyn à Paris, le 28 août 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a lancé lundi une grande concertation sur les priorités de la stratégie nationale de santé du gouvernement, mettant l'accent sur la prévention encore insuffisamment développée en France.

Cette stratégie sera, après la phase de concertation, adoptée en décembre et mise en oeuvre dès 2018, selon son ministère.

Les travaux d'élaboration de cette stratégie s'organiseront autour de "quatre thèmes prioritaires" retenus par la ministre à partir d'un rapport que le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) lui a remis officiellement lundi. A savoir, la prévention et la promotion de la santé dès l'enfance, la lutte contre la montée des inégalités sociales et territoriales d'accès à la santé, la nécessité d'accroître la pertinence et la qualité des soins, et l'innovation (télémédecine, objets connectés...).

L'espérance de vie des Français (85,4 ans pour les femmes, 79,3 pour les hommes) est élevée, mais dans son diagnostic le Haut Comité constate "l'augmentation constante des maladies chroniques" et des inégalités territoriales de santé, qui ont tendance à s'accentuer, avec "une offre de soins mal répartie".

Le HCSP préconise, entre autres, un "virage préventif" du système de santé français et suggère notamment de créer "un fonds spécifique" dédié à la prévention en rappelant que "trois facteurs de risque" (alimentation, alcool, tabagisme) expliquent une part majeure de la mortalité évitable.

La ministre a déjà déclaré vouloir donner plus d'importance à la prévention avec par exemple la promotion d'une alimentation saine, de l'activité physique, ou la lutte contre les addictions et contre les maladies infectieuses. Elle a ainsi annoncé l'extension du nombre de vaccins obligatoires pour les jeunes enfants, qui fait polémique, ainsi que l'augmentation progressive du prix du tabac.

Le plan de lutte contre les déserts médicaux promis par la ministre, baptisé "lutte contre les inégalités sociales et territoriales d'accès aux soins", sera annoncé en octobre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

Le réexamen du dossier conduira le CHMP à donner une seconde opinion en juillet 2018...

Publié le 19/04/2018

L'ambition de Groupe Open est d'intégrer à nouveau en 2018, plus de 1.000 nouveaux collaborateurs...

Publié le 19/04/2018

Stellenbosch Vineyards représentait en 2017 un chiffre d'affaires de 13,5 ME...

Publié le 19/04/2018

Ces contrats sont dédiés au domaine naval...

Publié le 19/04/2018

Le chiffre d'affaires 2018 budgété pour cette activité était de 7,7 ME...