En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-0.56 %
5 418.00
-0.54 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-0.54 %
DAX PTS
12 686.29
-0.62 %
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.164
+0.00 %

Laïcité: Philippe juge "accessoire" le débat sur les crèches dans les mairies

| AFP | 336 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 27 novembre 2017 à Paris
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 27 novembre 2017 à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )

Edouard Philippe juge "accessoire" le débat autour des crèches de Noël dans les mairies, dans une interview à paraître jeudi dans l'hebdomadaire La Vie, dans laquelle le Premier ministre doute que le "combat sur la laïcité" soit à "mener" sur ce point.

"Pour vous dire les choses crûment, je ne crois pas que le combat sur la laïcité soit à mener contre d’hypothétiques crèches dans les mairies", déclare le chef du gouvernement au magazine catholique.

"Je trouve cela accessoire par rapport à la profondeur du sujet. Certains choisissent d’en faire un sujet d’affirmation, mais pour moi, ce n’est pas le vrai sujet", poursuit M. Philippe.

Pour le Premier ministre, "est-ce qu’on est capable d’enseigner le fait religieux à l’école me semble une question plus intéressante".

Selon la jurisprudence du Conseil d'Etat, qui a clarifié le droit applicable aux crèches dans les bâtiments publics en novembre 2016, l’installation d’une crèche à titre temporaire à l’initiative d’une personne publique dans un emplacement public n’est légalement possible "que lorsqu’elle présente un caractère culturel, artistique ou festif".

Maires et associations laïques se querellent toujours autour de la question devant les tribunaux.

Conséquence de la jurisprudence, une crèche a ainsi pu être autorisée dans l'hôtel de département de Vendée, fief du LR Bruno Retailleau, car elle est un "usage culturel local".

D'autres responsables politiques, comme le patron de LR Laurent Wauquiez à l'hôtel de région Auvergne-Rhône-Alpes, ou encore le maire FN Steeve Briois d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) ou le maire d'extrême droite Robert Ménard de Béziers (Hérault), ont vu leurs crèches déclarées illégales.

Dans son interview à La Vie, Edouard Philippe explique notamment avoir été baptisé à 10 ans, à sa demande, mais qu'il "ne croi(t) pas en Dieu" aujourd'hui.

Il répète également sa position personnelle sur l'ouverture aux couples lesbiens de la procréation médicalement assistée (PMA), dont l'exécutif compte débattre en 2018 dans le cadre d'états généraux de la bioéthique.

"Est-ce que cela (la PMA, ndr) me pose un problème ? Non", dit-il.

Quant à la gestation pour autrui, "personne n’a jamais dit qu’on voulait autoriser la GPA en France. Je constate que cette pratique existe, qu’il y a des gens qui y ont recours à l’étranger. Mais c’est interdit en France", rappelle-t-il, sans s'exprimer sur la question épineuse des enfants nés à l'étranger de mères porteuses.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...