En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Lagarde (UDI) craint de voir les députés REM se comporter en "moutons de Panurge"

| AFP | 300 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde le 27 juin 2017 à Paris
Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde le 27 juin 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, a mis en garde mardi les députés de la République en Marche sur le risque de se comporter en "moutons de Panurge" sans jouer suffisamment le rôle de contre-pouvoir face au gouvernement.

"Juger des collègues parlementaires alors qu'ils sont députés depuis 15 jours ou 3 semaines c'est un peu compliqué, mais je reconnais que j'ai (...) une inquiétude", a déclaré le député de Seine-Saint-Denis sur franceinfo.

"On a un président de la République qui revendique d'assumer tous les pouvoirs (...) il faut qu'il y ait une Assemblée nationale en face (...) pour jouer aussi le rôle de contre-pouvoir", a prévenu le membre du groupe Les Constructifs: Républicains, UDI et indépendants.

"Le comportement des députés de la République en marche dans l'hémicycle et en commission fait craindre un panurgisme parlementaire qui effacerait toute capacité de débat", a-t-il poursuivi.

"Le risque que le groupe qui a la majorité absolue (...) se comporte en mouton de Panurge face au gouvernement, c'est un risque pour le gouvernement lui-même, et donc pour les Français", a-t-il insisté.

Les députés REM "n'interviennent pas ou peu. Ils suivent aveuglément ce que dit le ministre. Le boulot de parlementaire c'est pas de suivre le ministre, c'est de le contrôler, de l'impulser, de corriger le tir, de débattre avec lui. Pour l'instant ce n'est vraiment pas ce qu'on a vu", a encore alerté M. Lagarde.

"J'espère que rapidement ils vont évoluer, et qu'ils vont découvrir ce qu'est le Parlement, un lieu où on débat", a-t-il conclu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.