En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 328.44 PTS
-0.94 %
5 323.50
-0.84 %
SBF 120 PTS
4 222.62
-0.83 %
DAX PTS
11 493.23
-0.49 %
Dowjones PTS
25 962.51
+0.84 %
7 493.27
+0.00 %
1.130
-0.61 %

"La voix du climat" se fait entendre devant Rugy

| AFP | 532 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Transition écologique François de Rugy à l'Elysée, le 13 février 2019
Le ministre de la Transition écologique François de Rugy à l'Elysée, le 13 février 2019 ( LUDOVIC MARIN / AFP )

Le ministre de la Transition écologique a reçu mercredi soir 175 signataires de la pétition "l'affaire du siècle" soutenant une action en justice contre l'Etat pour "inaction climatique", souhaitant que "la voix du climat puisse s'exprimer".

"Nous avons proposé cet échange parce que nous avons pensé qu'il était utile d'avoir un échange avec les citoyens qui se mobilisent sur le climat", a déclaré François de Rugy devant ces signataires réunis à son ministère.

"Il est important que la voix du climat puisse s'exprimer", a-t-il ajouté, appelant ses interlocuteurs à faire valoir leurs opinions, analyses, mais aussi leurs propositions.

Un appel bien entendu par les participants, plutôt jeunes: transports, rénovation énergétique des bâtiments, réduction des gaz à effets de serre... ils ont passé en revue les domaines dans lesquels selon eux le gouvernement ne fait pas assez pour lutter contre le changement climatique.

"On sait ce qu'il faut faire, mais quand est-ce qu'on commence?", lance Sarah, 26 ans.

D'abord, il faut "déclarer l'état d'urgence climatique, c'est maintenant, c'est pas demain, c'est pas dans 10 ans", ajoute-t-elle, avant d'égrener sous l'ovation de l'auditoire 13 autres revendications, de l'inscription du climat dans la Constitution à la création d'un crime d'écocide (destruction d'un écosystème).

Alors que la crise des "gilets jaunes" a parfois opposé "fin du monde" et "fin du mois", Céline, bénévole à ATD Quart Monde, a souligné que "les personnes en grande précarité sont les plus impactées" par les impacts du changement climatique, comme les canicules.

"Les plus précaires vous demandent de changer de cap, en prenant en compte les plus fragiles, c'est l'ensemble de la société qui en bénéficiera", ajoute-t-elle, la voix plein d'émotion.

Richard, étudiant en école de commerce, s'étonne lui des lacunes des programmes scolaires: "Ca me rend fou de dire qu'on ne m'a jamais appris ce qu'est l'économie durable!".

Début février, François de Rugy avait lancé un appel sur Facebook aux plus de 2,1 millions de signataires de l'Affaire su siècle pour venir dialoguer avec lui, précisant que les 100 premiers à répondre seraient reçus au ministère.

175 ont finalement été invités, sur les 5.000 réponses à l'appel sur Facebook.

Les quatre ONG (Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France) à l'origine de la pétition avaient adressé en décembre une requête préalable au gouvernement, accusant l'État de "carence fautive" par son "action défaillante" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Déçues de la réponse du gouvernement qui a rejeté l'accusation d'inaction et listé les actions de l'État en matière de lutte contre le réchauffement, elles ont annoncé qu'elles déposeraient leur recours devant le tribunal administratif de Paris le 14 mars.

"Tout le monde le sait très bien, ce n'est pas dans les tribunaux qu'on fera baisser les gaz à effet de serre", avait déclaré mercredi matin sur France Inter François de Rugy, répétant que la France était "à la pointe du combat sur le climat".

Il avait d'autre part salué la mobilisation des jeunes pour le climat menée par l'adolescente suédoise Greta Thunberg qui appelle notamment à une "grève mondiale" le 15 mars.

"Je trouve que le concept de grève pour le climat est original, et en soi intéressant", a-t-il noté. Même si "ce n'est pas à un ministre d'appeler à la grève dans les établissements scolaires évidemment".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/03/2019

Lagardère (-2,09% à 23 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF120, affaibli par la dégradation de la recommandation de Morgan Stanley de Surpondérer à Pondération en…

Publié le 22/03/2019

UBISOFT ENTERTAIN constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put L015S émis…

Publié le 22/03/2019

Des indicateurs au beau fixe

Publié le 22/03/2019

Début de séance agité pour Nokia qui cède 2,4% à 5,4 euros...

Publié le 22/03/2019

Ubisoft poursuit sa marche en avant ! Le titre de l'éditeur de jeux-vidéo aligne une quatrième séance de nette progression, en hausse de 2,3% à 82,8...