En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 409.43 PTS
+0.00 %
5 416.00
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 333.74
-
DAX PTS
12 561.02
-
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 644.05
+0.21 %

La réforme de la fiscalité américaine en 5 chiffres

| AFP | 476 | 5 par 1 internautes
Le Congrès américain doit adopter mardi une vaste réforme de la fiscalité, concrétisant ainsi la promesse électorale de Donald Trump d'une grande baisse d'impôts
Le Congrès américain doit adopter mardi une vaste réforme de la fiscalité, concrétisant ainsi la promesse électorale de Donald Trump d'une grande baisse d'impôts ( MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Le Congrès américain devrait adopter mardi une grande réforme de la fiscalité, à temps pour tenir la promesse du président, Donald Trump, d'une grande baisse d'impôts avant Noël, qui s'appliquera dès 2018.

Voici cinq éléments clés pour comprendre la réforme, présentée comme la plus ambitieuse depuis 1986.

- 21 %

L'impôt fédéral sur les sociétés baissera de 35% à 21%. C'est le volet de la réforme sur lequel Donald Trump parie le plus pour doper la croissance américaine même si, en réalité, la plupart des entreprises ne paient pas le taux plein grâce à des déductions fiscales.

- 1.456 milliards de dollars

Le coût net de la baisse d'impôts pour les finances publiques sur la période 2018-2027, selon une commission parlementaire. Les déficits fédéraux sont appelés à se creuser, et le regain prévu de croissance ne génèrera pas suffisamment de recettes fiscales pour compenser entièrement ce manque à gagner fiscal, selon plusieurs analyses.

La dette publique fédérale atteindrait entre 95 et 98% du PIB en 2027, selon le Committee for a Responsible Budget, contre 91% si le statu quo était maintenu et 77% aujourd'hui (selon un des chiffrages de la dette utilisé aux Etats-Unis qui n'est pas directement comparable aux statistiques européennes).

- 37%

Le taux maximal de l'impôt sur le revenu. Le taux le plus bas restera à 10%, tandis que le plus élevé passera de 39,6% à 37% pour les revenus dépassant 600.000 dollars annuels pour un couple marié. Aux Etats-Unis, les impôts sont retenus à la source pour les salariés et l'administration a annoncé que la baisse d'impôts serait reflétée sur les salaires dès février.

- 2.059 dollars

Le pouvoir d'achat supplémentaire pour une famille moyenne, selon le président de la Chambre des représentants et porteur de la réforme, Paul Ryan. Des analyses indépendantes estiment que tous les niveaux de revenus verront leurs impôts baisser en 2018, mais que la plupart des ménages verront ces avantages s'éroder sur la prochaine décennie, en raison de l'inflation et de l'expiration de nombreux articles.

- 2026

La baisse d'impôt pour les particuliers prendra fin en 2026 car les élus n'ont pas réussi à trouver une formule permettant de les rendre permanentes. Les réductions ou suppressions d'abattements fiscaux prendront également fin à la même date... à moins que le Congrès ne revote d'ici là.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Nicox dispose d'une trésorerie et d'équivalents de trésorerie de 32,6 millions d'euros comparés à 36,3 millions d'euros au 31 mars 2018 et à 41,4...

Publié le 17/07/2018

L'innovation technologique visant à l'amélioration du "time to market" est stratégique pour Schneider Electric...

Publié le 17/07/2018

Malgré un chiffre d'affaires semestriel en léger repli, Drone volt est parvenu à faire progresser sa marge brute sur les six premiers mois de l'année...

Publié le 17/07/2018

L'assemblée générale ordinaire du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS), qui s'est tenue le 5 juillet, a approuvé la...

Publié le 17/07/2018

    Communiqué de presse Nicox : Point d'activité et résumé financier du second trimestre…