En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 385.46 PTS
-
5 337.0
-
SBF 120 PTS
4 252.24
-
DAX PTS
12 143.47
+0.85 %
Dowjones PTS
25 877.33
+0.77 %
7 451.02
+1.01 %
1.116
+0.01 %

La pêche française en chiffres

| AFP | 362 | Aucun vote sur cette news
Des bateaux de pêche dans le port de Saint-Jean-de-Luz, le 29 avril 2019, dans les Pyrénées-Atlantiques
Des bateaux de pêche dans le port de Saint-Jean-de-Luz, le 29 avril 2019, dans les Pyrénées-Atlantiques ( IROZ GAIZKA / AFP )

La pêche française, en concurrence dans l'Union européenne avec ses voisins britannique et espagnol notamment, génère plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires et emploie plus de 20.000 personnes.

4e dans l'UE

Avec près de 529.000 tonnes pêchées en 2017, la France se classe quatrième dans l'Union européenne, derrière le Danemark (904.000), l'Espagne (902.000) et le Royaume-Uni (723.000), selon les chiffres d'Eurostat. Mais c'est la Norvège, un pays hors UE, qui occupe la tête du classement européen, avec 2,2 millions de tonnes.

L'ensemble des pays de l'UE pêchent plus de 5 millions de tonnes chaque année.

Les trois quarts de la pêche française proviennent de l'Atlantique Nord, de la Manche et de la Mer du Nord.

Le chiffre d'affaires de la pêche française s'élève à 1,1 milliard d'euros, selon les derniers chiffres de l'Insee (2015). Il grimpe à 1,7 milliard si l'on ajoute l'aquaculture.

100.000 tonnes de thons tropicaux

Les thons tropicaux sont les poissons les plus pêchés par la France, selon Eurostat. En 2017, les pêcheurs français ont remonté dans leurs filets 54.000 tonnes de thon listao et 51.000 tonnes d'albacore, pêchés pour la plupart dans l'océan Indien.

Suivent le merlu (45.000 tonnes), la coquille Saint-Jacques (32.000 tonnes), le hareng (29.000 tonnes), la sardine (26.000 tonnes), la lotte (24.000 tonnes) et le maquereau (23.000 tonnes).

Dans l'UE, c'est le hareng qui est le plus pêché (777.000 tonnes), devant le maquereau (environ 500.000).

21.481 emplois

En 2017, la pêche française employait 21.481 personnes, dont 4,1% de femmes, selon les chiffres de l'observatoire prospectif des métiers et qualifications de la pêche. Ces chiffres comprennent tous les pêcheurs ayant navigué au moins une journée au cours de l'année.

Eurostat, de son côté, compte en équivalent temps plein et recensait 5.951 marins pêcheurs en 2015 (6e dans l'UE), 9.114 personnes travaillant dans l'aquaculture en 2014 (1er dans l'UE) et 11.218 personnes travaillant dans la transformation des produits de la mer en 2016 (4e dans l'UE).

6.512 bateaux

La flotte de pêche française comptait 6.512 bateaux en 2017, ce qui en faisait la 6e flotte de l'UE, selon Eurostat. La France se classe en 3e position en termes de capacité (494.000 m3), derrière l'Espagne et le Royaume-Uni.

A titre de comparaison, la flotte grecque, première de l'UE en nombre de bateaux (14.977), se compose essentiellement de petites embarcations - 90% font moins de 10 mètres - et a donc une capacité bien plus basse (201.000 m3).

La flotte française est vieillissante : plus de la moitié (54%) des bateaux ont plus de 25 ans.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/05/2019

Un 3e trimestre consécutif de croissance...

Publié le 21/05/2019

Activité du 1er semestre 2018-2019...

Publié le 21/05/2019

L'Assemblée Générale Mixte a adopté toutes les autres résolutions proposées...

Publié le 21/05/2019

Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions prévues par l'article L. 233-8 II du Code de commerce et l'article 223-16 du Règlement…

Publié le 21/05/2019

Une émission dont le taux d'intérêt effectif est négatif...