5 438.55 PTS
-
5 378.50
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 343.57
-
DAX PTS
12 572.39
-
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
-
Nikkei PTS
22 196.34
+0.49 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La justice ordonne au PS d'organiser un Congrès sous quatre mois

| AFP | 295 | Aucun vote sur cette news
Des avocats au Palais de Justice, le 13 décembre 2016 à Paris
Des avocats au Palais de Justice, le 13 décembre 2016 à Paris ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Le tribunal de grande instance de Paris, saisi en référé par un militant, a ordonné vendredi au Parti socialiste d'organiser dans un délai de quatre mois son Congrès national... soit au plus tard à la date effectivement prévue, les 8 et 9 avril.

Saisi par Philippe Sopena, militant parisien, le tribunal constate que le "Parti socialiste n'a pas respecté ses statuts en ce qui concerne le délai de convocation et de réunion du Congrès national à l'issue des élections". Les statuts prévoient en effet l'organisation d'un Congrès dans les six mois après la présidentielle.

En conséquence, le tribunal enjoint au PS "de réunir le congrès national du parti dans le délai de quatre mois à compter de la signification de la présente décision".

Le conseil national du PS doit approuver samedi la proposition de la direction du parti d'organiser le congrès les 8 et 9 avril.

Le tribunal constate que le PS n'a pas non plus respecté ses statuts s'agissant de la formulation des questions posées aux adhérents dans le cadre d'un vote électronique le 28 septembre.

Il lui interdit par conséquent de se "prévaloir de la consultation directe des adhérents intervenue le 28 septembre et de ses résultats".

Cette consultation interrogeait notamment les adhérents sur la mise en place d'une convention statutaire chargée de modifier les modalités d'organisation du Congrès.

Les propositions de la commission, présidée par l'ancien ministre François Lamy, doivent être approuvées par le CN samedi et ratifiées par un vote des adhérents en janvier, selon M. Lamy.

"Le tribunal me donne raison mais cela ne change pas grand chose pour le PS", a observé avec dépit M. Sopena auprès de l'AFP.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2018

En 2017, le groupe Kerlink a réalisé un chiffre d'affaires de près de 25 ME, et affiche une croissance annuelle moyenne de plus de 62%...

Publié le 23/04/2018

Retour d'assemblée générale...

Publié le 23/04/2018

Premier trimestre 2018...

Publié le 23/04/2018

PM Crypto d'Ekinops permet une mise en conformité RGPD simple et rapide...

Publié le 23/04/2018

Un ancien de chez Grant Thornton pour succéder à Laurent Gonthiez...