En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 765.0
-0.57 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.67 %
1.137
+0.19 %

La guerre contre l'EI en Syrie "gagnée d'ici mi, fin février", promet Macron

| AFP | 334 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron, le 27 novembre 2017 à Paris
Emmanuel Macron, le 27 novembre 2017 à Paris ( Thibault Camus / POOL/AFP )

Emmanuel Macron a estimé que la guerre en Syrie contre le groupe Etat islamique (EI) sera "gagnée d'ici mi, fin février" mais qu'il "faudra" alors parler au président al-Assad, dans une interview diffusée dimanche sur la chaîne de télévision France 2.

"Le 9 décembre, le Premier ministre irakien (Haider al-Abadi) a annoncé la victoire face à Daech (acronyme arabe de l'EI, ndlr) et je pense que, d'ici mi, fin février, nous aurons gagné la guerre en Syrie", a déclaré M. Macron lors de l'émission "Entretien spécial" de Laurent Delahousse sur France 2.

M. Macron avait déjà indiqué il y a quelques jours que les opérations militaires contre l'EI allaient se poursuivre jusqu'à "mi, fin-février" en Syrie, contredisant ainsi la Russie qui a affirmé ce pays "totalement libéré" de l'EI.

Le président a par ailleurs estimé qu'il "faudra parler" avec le président syrien Bachar al-Assad, dont le départ immédiat est réclamé par de nombreux opposants.

"Bachar est l'ennemi du peuple syrien. Mon ennemi, c'est Daech", a souligné le président. "Bachar al-Assad sera là. Il sera là aussi car il est protégé par ceux qui, sur le terrain, ont gagné la guerre aussi, que ce soit l'Iran, la Russie, donc on ne peut pas dire qu'on ne veut pas parler avec lui ou ses représentants", a-t-il martelé.

"Donc il faudra parler à Bachar et à ses représentants", a poursuivi le président, soulignant que cela n'empêchera pas le dirigeant syrien, accusé de nombreuses exactions, de "répondre de ses crimes devant son peuple, devant la justice internationale".

"Dans le processus que la France souhaite voire émerger en début d'année prochaine, il y aura des représentants de Bachar mais je souhaite aussi et surtout qu'il y ait des représentants de toutes les oppositions, y compris de ceux qui ont quitté la Syrie pour leur sécurité à cause de Bachar et non de Daech", ajouté M. Macron.

Déclenché en 2011 avec la répression de manifestations pacifiques, le conflit en Syrie a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Après prise en compte du résultat semestriel, les capitaux propres part du Groupe au 30 septembre 2018 sont positifs et s'élèvent à 1 ME...

Publié le 18/12/2018

Le paiement en numéraire et/ou la livraison des actions seront effectués à compter du 15 février 2019...

Publié le 18/12/2018

Claude Tempé quitte ses fonctions. Sylvestre Blavet lui succède...

Publié le 18/12/2018

Cet ensemble de sociétés vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires en France et en Espagne une gamme très complète de robinetterie pour les salles de bain et les…

Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...