En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 623.43 PTS
+1.01 %
5 635.00
+1.24 %
SBF 120 PTS
4 444.95
+1.24 %
DAX PTS
12 511.96
+1.81 %
Dowjones PTS
27 171.90
+0.00 %
7 905.12
+0.00 %
1.116
-0.37 %

La France insoumise: nouveau départ d'un cadre, dénonçant la "virulence" de Mélenchon

| AFP | 282 | 4 par 1 internautes
Jean-Luc Mélenchon clôture le 23 juin 2019 à Paris l'assemblée représentative des insoumis
Jean-Luc Mélenchon clôture le 23 juin 2019 à Paris l'assemblée représentative des insoumis ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP )

L'ancienne candidate aux élections européennes et responsable de l'Ecole de formation insoumise Manon Le Bretton a annoncé quitter La France insoumise lundi, dénonçant la "virulence" de Jean-Luc Mélenchon dans son discours de dimanche contre les détracteurs du fonctionnement interne du mouvement.

Alors que "les demandes insistantes de construire des cadres collectifs autour du tribun de notre mouvement semblaient avoir été entendues", "la conclusion de cette assemblée par Jean-Luc Mélenchon contredit frontalement ce qui pouvait se dessiner", affirme dans un post Facebook Manon Le Bretton.

Manon Le Bretton faisait partie de la quarantaine de cadres et militants qui avaient signé une note interne réclamant une "assemblée constituante" de LFI, dénonçant les trop nombreux manquements, selon eux, à la démocratie.

Dimanche, avant le discours de clôture de l'assemblée représentative des insoumis par M. Mélenchon, elle avait critiqué auprès de l'AFP les "demi-mesures" annoncées pour améliorer le mouvement, tout en se satisfaisant de certaines avancées.

"Après ses attaques ouvertes sur les réseaux sociaux, la virulence avec laquelle celles et ceux qui ont formulé des critiques ont été taxés dans ce discours de nombrilisme (...) en a glacé plus d’un", écrit-elle lundi.

"Une force, LFI, est là, qu'aucune autoflagellation de convenance de la gauche officielle mondaine ne viendra abattre", s'est exclamé Jean-Luc Mélenchon dimanche. Ceux qui veulent "les délices des batailles pour les virgules, des couteaux tirés dans les couloirs, se sont trompés d'adresse".

"Nous voilà sommés d’aller voir ailleurs. Etonnante façon de conclure les travaux d’une assemblée qui planchait en particulier sur la nécessité d’intégrer la contradiction aux processus de décision", estime Mme Le Bretton lundi, qui annonce par conséquent son départ de LFI.

Il vient s'ajouter aux départs de plusieurs cadres critiquant la ligne ou le fonctionnement interne de LFI ces derniers mois, critiques qui se sont intensifiées après la déroute des européennes (6,3%).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2019

Dassault Systemes fait partie des nombreuses sociétés à dévoiler ses résultats intermédiaires cette semaine...

Publié le 23/07/2019

Les banques françaises grimpent !

Publié le 23/07/2019

Hasbro a dévoilé un bénéfice net de 13,4 millions de dollars ou 11 cents par action diluée au deuxième trimestre 2019, contre 60,3 millions ou 48 cents par action diluée un an plus tôt.…

Publié le 23/07/2019

En tête du CAC40, PSA Groupe grimpe de 3,4% à 22,7 euros en fin de matinée à Paris, dopé par la publication rassurante de Faurecia...

Publié le 23/07/2019

Après Plastic Omnium vendredi, c’est au tour de Faurecia de montrer sa résistance dans un marché automobile difficile à l’occasion de ses résultats du premier semestre 2019.…