En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

La chancellerie choisit Rémy Heitz pour succéder à Molins comme procureur de Paris

| AFP | 177 | Aucun vote sur cette news
Rémy Heitz à Metz le 20 janvier 2010
Rémy Heitz à Metz le 20 janvier 2010 ( Jean-Christophe VERHAEGEN / AFP/Archives )

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a choisi le haut magistrat Rémy Heitz pour succéder à François Molins au poste sensible de procureur de Paris, a annoncé mercredi le porte-parole de la chancellerie sur Twitter.

La ministre a proposé ce magistrat de 54 ans au Conseil supérieur de la magistrature (CSM), qui rendra un avis non contraignant pour le gouvernement. Ancien "M. Sécurité routière" de Jacques Chirac et actuel directeur des affaires criminelles et des grâces (DACG), Rémy Heitz sera ensuite officiellement nommé sur décret présidentiel.

La succession de François Molins, 65 ans, qui doit quitter la tête du parquet de Paris en novembre après sept ans à ce poste pour rejoindre la Cour de cassation, est depuis une semaine au coeur d'une polémique, l'Elysée étant accusé de s'immiscer dans le pouvoir judiciaire, après avoir rejeté des candidatures retenues par la chancellerie.

Le Premier ministre Edouard Philippe - qui a reçu cet été, selon une source gouvernementale, deux prétendants au poste finalement recalés - a dit mardi qu'il "(assumait) parfaitement" son intervention, de façon à "être certain que celui qui sera proposé (...) sera parfaitement en ligne". Le chef du gouvernement a déclaré vouloir lui-même être "parfaitement à l'aise avec ce procureur".

L'opposition de l'exécutif aux trois postulants auditionnés en juillet par la garde des Sceaux avait entraîné le 24 septembre le lancement d'un nouvel appel à candidatures, hérissant le monde de la magistrature.

Le candidat jusque-là favori de la ministre de la Justice, le procureur de Lyon Marc Cimamonti, ayant été proposé au poste de procureur général à Versailles, c'est Rémy Heitz qui semblait tenir la corde ces derniers jours pour prendre la suite de François Molins, devenu d'attentat en attentat le visage de l'antiterrorisme.

M. Heitz avait été nommé en août 2017 à la direction de la DACG, un poste qui passe pour être le plus important de la Chancellerie, après celui de garde des Sceaux.

Connu pour avoir été le délégué interministériel à la sécurité routière de 2003 à 2006, son parcours atypique l'a mené à la fois dans les ministères et dans les différents arcanes de la magistrature. Vice-procureur de Paris pendant six mois en 2001, il a également présidé le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le deuxième plus grand de France, entre 2011 à 2015.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...