En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.65 %

L'une des accusatrices de Baupin porte plainte pour "dénonciation calomnieuse"

| AFP | 557 | Aucun vote sur cette news
L'élue écologiste Sandrine Rousseau, le 12 février 2016 à Paris
L'élue écologiste Sandrine Rousseau, le 12 février 2016 à Paris ( THOMAS SAMSON / AFP/Archives )

Sandrine Rousseau, l'une des quatre élues écologistes qui avaient accusé publiquement en mai 2016 Denis Baupin de harcèlement et d'agressions sexuels, a porté plainte vendredi contre l'ancien député d'EELV pour "dénonciation calomnieuse", a-t-on appris lundi par son avocat.

"Après le classement (sans suite NDLR) de l'enquête visant Denis Baupin, se faire traiter de menteuse par celui qu'elle accusait d'agression sexuelle est quelque chose d'insupportable pour elle", a dit l'avocat de l'ancienne porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Jean-Yves Moyart, qui confirmait une information du Figaro.

Selon lui, cette plainte déposée au parquet de Paris fait suite aux poursuites en "diffamation" lancées par l'ex-député de Paris Denis Baupin contre France Inter et Mediapart en mai 2016.

Dans cette procédure, Sandrine Rousseau a été mise en examen le 24 mars pour "diffamation", ce qui constitue pour elle "un déshonneur, une double peine", a affirmé son avocat. Selon lui, plusieurs autres accusatrices ont également été mises en examen dans ce cadre.

Les premières révélations de Mediapart et de France Inter avaient créé une onde de choc au sein du parti écologiste et relancé la question de la loi du silence en politique. Huit femmes, dont la moitié témoignaient à visage découvert, accusaient dans ces médias Denis Baupin, alors vice-président de l'Assemblée nationale, de harcèlement et d'agression sexuels sur une période remontant à plusieurs années. L'ex-député avait nié farouchement ces allégations, en arguant de "jeux de séduction", entre "adultes".

Après plusieurs mois d'enquête, le parquet de Paris avait classé sans suite la procédure, considérant que si certains faits étaient "susceptibles d'être qualifiés pénalement", ils étaient prescrits car trop anciens. Le parquet relevait aussi l'existence de "déclarations mesurées, constantes et corroborées par des témoignages".

"A l'occasion du procès pour dénonciation calomnieuse, nous expliquerons que nous disions la vérité et que nous avons des éléments pour l'étayer", a ajouté l'avocat de Sandrine Rousseau.

Sandrine Rousseau, secrétaire nationale adjointe d'EELV, publie le 27 septembre un livre intitulé "Parler" dans lequel elle revient sur ses accusations. Elle y invite les femmes victimes de violences sexuelles à briser "la loi du silence".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…