5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

L'ex-réserve parlementaire répartie entre associations et collectivités

| AFP | 130 | Aucun vote sur cette news
L'hémicycle de l'Assemblée nationale lors du vote de la hausse controversée de la CSG le 25 octobre 2017 à Paris
L'hémicycle de l'Assemblée nationale lors du vote de la hausse controversée de la CSG le 25 octobre 2017 à Paris ( Thomas SAMSON / AFP )

Les députés ont réparti entre associations et collectivités locales les crédits de l'ex-réserve parlementaire, supprimée cet été par la loi sur la confiance dans la vie politique, selon un amendement voté en commission au projet de loi de finances pour 2018.

A la suite de la suppression de la réserve, les députés ont décidé de créer une dotation de solidarité locale, dont les crédits seraient répartis au niveau départemental, après avis de commissions comprenant des parlementaires.

Les crédits de cette dotation s'élèveraient à 80 millions d'euros en 2018, dont 30 millions iront aux associations et 50 millions aux communes et intercommunalités.

Un premier amendement, présenté mercredi par des députés de tous les groupes à l'exception de LR et LFI lors de l'étude en commission de la mission "Sport, jeunesse et vie associative", crée donc un nouveau programme, doté de 30 millions d'euros, "relatif à la solidarité locale en faveur des associations".

Un second amendement, qui sera présenté lors de l'examen des crédits de la mission "Relations avec les collectivités locales", veut permettre l'attribution de subventions à des projets locaux d'investissement, pour un montant global de 50 millions d'euros. Il précisera également les critères de répartition de la dotation de solidarité locale.

La suppression de la réserve parlementaire, une somme que les parlementaires pouvaient distribuer librement aux communes et associations, avait été l'un des points les plus combattus de la loi sur la confiance dans la vie politique votée en juillet.

Les Républicains en avaient fait une ligne rouge, ce qui a empêché un accord entre sénateurs et députés sur une version de compromis de ce texte emblématique du début du quinquennat Macron.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Après PSA Groupe, la Société Générale entend utiliser le nouveau dispositif pour réduire ses effectifs.

Publié le 19/01/2018

          CE COMMUNIQUÉ NE PEUT PAS ÊTRE PUBLIÉ, DISTRIBUÉ OU DIFFUSÉ, DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT, AUX ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU…

Publié le 19/01/2018

Luxembourg, 19 janvier 2018 - Aperam annonce aujourd'hui son calendrier financier pour 2018.   Calendrier de résultats*: 30 janvier 2018: résultats du 4ème trimestre 2017 et de…

Publié le 19/01/2018

Airbus serait en négociations avec British Airways pour une possible commande de très gros porteurs A380, selon l'agence 'Bloomberg'.

Publié le 19/01/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévues par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

CONTENUS SPONSORISÉS