Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
8 167.50 PTS
-0.26 %
8 124.0
-0.17 %
SBF 120 PTS
6 192.19
-0.28 %
DAX PTS
18 704.42
-0.18 %
Dow Jones PTS
40 003.59
+0.34 %
18 546.23
-0.06 %
1.087
+0.04 %

L'ex-ministre Damien Abad mis en examen pour tentative de viol

| AFP | 762 | 5 par 3 internautes
Damien Abad, député du groupe Renaissance, assiste à une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 13 décembre 2023 à Paris 
Damien Abad, député du groupe Renaissance, assiste à une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 13 décembre 2023 à Paris  ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

L'ex-ministre Damien Abad, accusé de violences sexuelles par trois femmes, a été mis en examen jeudi à Paris pour tentative de viol en 2010 sur l'une d'entre elles, a appris l'AFP de source proche du dossier.

Le député (apparenté Renaissance) de l'Ain a été placé sous le statut plus favorable de témoin assisté pour les deux autres, qui l'accusent de viol en 2010 et en 2011.

Dans un communiqué transmis à l'AFP, l'homme politique de 44 ans, défendu par Mes Jacqueline Laffont et Robin Binsard, a estimé que ce statut de témoin assisté "démontr(ait) le caractère infondé des accusations".

Quant à sa mise en examen, le quadragénaire a assuré n'avoir "aucun doute" que son "innocence" serait "confirmée à l'issue" des investigations.

Cette mise en examen s'inscrit dans le cadre de l'information judiciaire le visant depuis le 21 juin 2023, sur des soupçons de viol et tentative de viol.

L'affaire avait éclaté au printemps 2022, lorsque Mediapart avait publié des témoignages de deux femmes, Chloé (prénom d'emprunt) et Margaux, accusant Damien Abad de viols, respectivement en 2010 et 2011.

Avant de s'exprimer dans la presse, la première avait indiqué avoir émis un signalement anonyme à l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique, la seconde avoir vu sa plainte classée par le parquet de Paris en 2017.

Leur prise de parole dans Mediapart avait incité une troisième femme, une élue centriste surnommée Laëtitia, à témoigner à son tour, puis à porter plainte pour tentative de viol. Laëtitia accuse notamment M. Abad d'avoir cherché à la violer lors d'une fête organisée chez lui à Paris, en 2010.

Sa plainte avait engendré l'ouverture d'une enquête préliminaire. Le député, dont l'immunité parlementaire avait été levée, avait été placé en garde à vue le 7 juin puis relâché sans poursuites.

Les investigations ont ensuite été confiées à deux juges d'instruction, et les trois femmes se sont constituées parties civiles dans ce dossier.

M. Abad a été mis en examen pour les faits dénoncés par Laëtitia.

"Les accusations portées par ma cliente depuis le début sont cohérentes et recoupées par des témoignages concordants, cette mise en examen attendue est logique", a réagi auprès de l'AFP Me Mario Stasi, son avocat.

L'ancien chef des députés LR avait été nommé en mai 2022 ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées.

Dès le lendemain de sa nomination, Mediapart relayait des accusations de viol à son encontre. Il avait quitté l'exécutif début juillet 2022 à l'occasion du remaniement.

 ■

Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 mai 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du lundi 13 mai 2024 au dimanche 19 mai 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/05/2024

Sophie Rollet pose devant le tribunal de Besançon, le 16 mai 2024 ( SEBASTIEN BOZON / AFP )"Dix ans sur ce dossier": entre "soulagement" et "frustration", Sophie Rollet, lanceuse d'alerte, a…

Publié le 17/05/2024

La police et les pompiers près de la synagogue de Rouen, le 17 mai 2024 ( LOU BENOIST / AFP )L'homme armé notamment d'un couteau, qui a incendié la synagogue de Rouen et menaçait des…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/05/2024

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi, à l’issue d’une séance marquée par des prises de bénéfices après avoir signé des records historiques la veille. 

Publié le 17/05/2024

La Bourse de Paris a consolidé dans le calme, ne parvenant pas à s’affranchir du plus haut annuel et historique atteint récemment (8.259,19 points le 10/05/24). 

Publié le 17/05/2024

Les actionnaires de SCOR ont adopté toutes les résolutions proposées, à l'heure où SCOR renforce encore davantage sa stratégie en faveur du...

Publié le 17/05/2024

Eiffage avait annoncé le 28 février 2024 une augmentation de capital réservée aux salariés du Groupe en France, Belgique, Luxembourg, Espagne,...

Publié le 17/05/2024

AB Science SA communique un rectificatif sur les comptes consolidés au 31 décembre 2023...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRE

Faut-il toujours investir dans l'immobilier en 2024 ?

Mercredi 22 mai
à 11h00

S'inscrire