En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 848.03 PTS
+0.18 %
5 844.0
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 605.13
+0.14 %
DAX PTS
13 070.72
-0.27 %
Dow Jones PTS
27 881.72
-0.1 %
8 354.29
-0.1 %
1.109
0. %

L'eurodéputé RN Jean-François Jalkh mis en examen pour "provocation à la discrimination"

| AFP | 303 | Aucun vote sur cette news
L'eurodéputé du Rassemblement national Jean Francois Jalkh, au tribunal de grande instance de Paris, le 6 novembre 2019
L'eurodéputé du Rassemblement national Jean Francois Jalkh, au tribunal de grande instance de Paris, le 6 novembre 2019 ( DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives )

L'eurodéputé RN Jean-François Jalkh et l'ex-eurodéputée Sophie Montel, qui a depuis quitté le parti frontiste, ont été mis en examen pour "provocation à la discrimination raciale" dans une enquête sur un guide publié avant les municipales de 2014, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Tous deux ont été mis en examen fin octobre et mi-novembre, a indiqué une source proche du dossier, confirmée par le parquet de Nanterre. Steeve Briois, actuel premier vice-président du RN, a été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté le 5 novembre.

Ces mises en examen interviennent dans le cadre d'une information judiciaire ouverte après une plainte en 2014 de l'association Maison des Potes mettant en cause les responsables de la publication du "Guide pratique de l'élu municipal Front national".

Dans ce document édité plusieurs mois avant les municipales de mars 2014, le FN (devenu RN) exhortait ses futurs élus à réclamer notamment l'application de la "priorité nationale dans l'accès aux logements sociaux".

M. Jalkh était alors directeur des publications du FN et Mme Montel chargée de la coordination des élus au sein du secrétariat général. M. Briois, alors secrétaire général, avait préfacé le guide.

Sollicités par l'AFP, M. Jalkh et M. Briois ainsi que leurs avocats n'étaient pas joignables. L'avocat de Mme Montel, qui a quitté le FN en 2017, n'a pas souhaité faire de commentaires.

"Il était temps" a réagi auprès de l'AFP le vice-président de l'association Maison des Potes, Samuel Thomas, qui regrette la "lenteur" de la justice dans ce dossier. "Ce qu'on souhaite surtout c'est que la justice tranche rapidement et qu'on puisse démontrer que le parti a réclamé la commission d'une infraction pénale à caractère raciste de la part de ses élus locaux".

Dans ce dossier, le Parlement européen avait levé l'immunité de M. Jalkh en novembre 2016, puis celles de Steeve Briois et Sophie Montel en octobre 2018.

A l'époque, M. Briois, également maire d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), avait dénoncé une "nouvelle persécution judiciaire".

Cette affaire relève "de la liberté d'expression", avait alors assuré Mme Montel. "En tant qu'élus d'opposition, on a tout à fait le droit de dire qu'on est contre une loi, et qu'on aspire à modifier cette loi", avait-elle poursuivi.

M. Jalkh figurait parmi les prévenus du procès des kits de campagne électoraux du FN, qui s'est achevé le 29 novembre à Paris. Deux ans de prison avec sursis ont été requis à son encontre.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2019

Theradiag renforce sa présence à l'international...

Publié le 10/12/2019

Deux mois après l'intervention, aucune complication n'est survenue et la patiente se porte bien. I.Ceram confirme sa volonté de se positionner en tant que leader mondial des implants en céramique…

Publié le 10/12/2019

Boeing a engrangé en novembre ses premières commandes de B-737 Max depuis que la flotte de cet l'appareil est clouée au sol, en mars dernier.

Publié le 10/12/2019

Le contrat est transféré à compter de 2020...

Publié le 10/12/2019

Les distributions afférentes à l'exercice 2019 sont donc de 0,43 euro par action...