En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
+0.51 %
4 805.00
+0.40 %
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.61 %
DAX PTS
10 931.24
+0.36 %
Dowjones PTS
24 215.11
+0.62 %
6 681.04
+0.17 %
1.141
+0.03 %

L'avocat Robert Bourgi sanctionné par ses pairs après ses propos "violents" sur Fillon

| AFP | 239 | 5 par 1 internautes
L'avocat franco-libanais Robert Bourgi répond à des journalistes à Paris le 12 septembre 2011
L'avocat franco-libanais Robert Bourgi répond à des journalistes à Paris le 12 septembre 2011 ( JOHANNA LEGUERRE / AFP/Archives )

Le Conseil de l'Ordre du barreau de Paris a prononcé une interdiction d'exercer d'un an, dont six mois avec sursis, à l'encontre du sulfureux avocat Robert Bourgi pour ses propos "violents" sur François Fillon, a-t-on appris vendredi auprès de la bâtonnière, confirmant une information de L'Express.

La sanction a été prononcée fin 2018, a précisé à l'AFP la bâtonnière de Paris Marie-Aimée Peyron.

Une procédure disciplinaire avait été ouverte en février dernier pour "manquement aux principes essentiels de la profession d'avocat", visant les "propos violemment hostiles et insultants" que Robert Bourgi a tenus sur l'ex-candidat à la présidentielle.

Dans deux documentaires sur François Fillon, diffusés fin janvier et début février 2018 sur BFMTV et France 5, le sulfureux avocat, figure des réseaux de la "Françafrique", revenait sur son cadeau empoisonné au candidat de la droite, les fameux costumes Arnys, d'une valeur de 13.000 euros. Cette affaire avait jeté un peu plus l'opprobre sur François Fillon, alors déjà englué dans le "Penelopegate".

Robert Bourgi y expliquait qu'il avait "préparé (son) coup". "Nicolas Sarkozy me dit +Ça va Robert? Je te trouve bizarre ?+ (...) Et j'ai eu cette phrase, j'ai dit: +Je vais le niquer. Il ne s’en remettra pas+".

La veille de la révélation de l'affaire des costumes par le Journal du dimanche (JDD), le 11 mars 2017, François Fillon avait appelé Robert Bourgi, lequel a démenti être l'auteur de la fuite.

"Je sais mentir quand il le faut. Je savais que l'homme était déjà atteint. Il était terrorisé", avait raconté Robert Bourgi dans l'un des documentaires. "Anne Méaux (communicante de Fillon, NDLR) me dit +François est dans tous ses états. Mais c'est... C'est la fin de François !+... +Est-ce qu'il n'est pas possible d'arrêter le JDD?+, lui dis-je, de manière fourbe - faut être fourbe quelquefois."

"Nous sommes avocats, il nous appartient de respecter les principes d'honneur, de dignité, de délicatesse, de modération et de courtoisie", avait souligné la bâtonnière lors de l'ouverture de la procédure disciplinaire. "Le fait que le documentaire soit tourné dans son cabinet d'avocat montre qu'il s'exprime ès qualité d'avocat", avait-elle poursuivi.

Contactés par l'AFP, ni Robert Bourgi ni son avocat n'étaient joignables vendredi.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…

Publié le 16/01/2019

Ramsay Générale de Santé annonce le versement d’une prime exceptionnelle, dite "prime Macron", à l’ensemble de ses salariés français dont la rémunération est inférieure à 40 000 euros…