En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 033.62 PTS
-
5 076.50
+0.85 %
SBF 120 PTS
4 021.97
-
DAX PTS
11 353.67
-
Dowjones PTS
25 289.27
+0.83 %
6 890.45
+0.00 %
1.134
+0.15 %

L'Assemblée encourage les PME à la transformation numérique

| AFP | 508 | Aucun vote sur cette news
L'Assemblée nationale à Paris, le 16 octobre 2017
L'Assemblée nationale à Paris, le 16 octobre 2017 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

L'Assemblée nationale a voté vendredi soir une incitation aux PME industrielles à investir pour leur transformation numérique, dans le cadre de l'examen du projet de budget 2019.

Traduisant une annonce du Premier ministre Edouard Philippe du 20 septembre, les députés LREM ont fait voter un amendement prévoyant pour deux ans, soit jusqu'en décembre 2020, la possibilité de déduire du bénéfice imposable jusqu'à 40% du prix de revient d'un bien d'équipement nouvellement acquis.

Le périmètre des investissements éligibles est limité à la robotique et à la transformation numérique (imprimantes 3D, logiciels de gestion de la production, capteurs connectés...), pour combler un "retard" d'équipement des petites et moyennes entreprises (PME) françaises dans ces domaines, selon le gouvernement.

Ce dispositif de suramortissement avait déjà été activé de 2015 à 2017, et concernait alors les entreprises de toute taille et tous types de nouveaux équipements.

La droite a voté pour mais Gilles Carrez (LR), ancien président de la commission des Finances, a critiqué "des mesures ponctuelles" dont "on sait les limites". "Cela me rappelle les +balladurettes+", a-t-il lancé en référence à l'ancien ministre des Finances et ancien Premier ministre Edouard Balladur.

"Il ne s'agit pas d'une +montchalinette+" mais d'une volonté d'accroître la "digitalisation des PME", lui a rétorqué Amélie de Montchalin, auteure de l'amendement et chef de file LREM sur le budget.

Le gouvernement s'est fixé pour objectif d'accompagner la transformation numérique de 10.000 PME supplémentaires d'ici à 2022, en partenariat avec les régions, contre 5.200 PME actuellement.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 16 novembre 2018 Conversion de la centrale Albioma Caraïbes à la biomasse en Guadeloupe Réduction des émissions de CO2 de plus de…

Publié le 16/11/2018

Après une baisse de l'activité du groupe IT Link sur 3 trimestres consécutifs, le chiffre d'affaires affiche une croissance de +6,9% sur le 3e...

Publié le 16/11/2018

La réduction des dépenses commerciales et administratives sur le trimestre, associée à l'augmentation de la marge brute, permet au Groupe d'afficher de nouveau un résultat opérationnel…

Publié le 16/11/2018

Ingrid Gonnissen a décidé de quitter Orange...

Publié le 16/11/2018

Tikehau Capital prévoit d'atteindre 16,5 MdsE d'actifs sous gestion à fin 2018 (hors acquisitions de Sofidy et d'ACE Management). Il serait porté à plus de 21 MdsE en tenant compte des…