En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 867.78 PTS
-
4 870.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
3 882.89
-
DAX PTS
11 136.20
-
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
-0.10 %

L’Assemblée de Corse vote la préemption d'une parcelle sur l’îlot "des milliardaires" de Cavallo

| AFP | 270 | Aucun vote sur cette news
L'archipel des Lavezzi, en Corse, le 25 août 2011
L'archipel des Lavezzi, en Corse, le 25 août 2011 ( PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP/Archives )

L’Assemblée de Corse a approuvé jeudi l’acquisition par voie de préemption d’une parcelle de quelque 3 hectares sur l’îlot de Cavallo, surnommé "l’île des milliardaires" et situé dans l’archipel des Lavezzi dans les Bouches de Bonifacio, à l’extrême-sud de la Corse.

"L’île de Cavallo a été, durant des décennies, le symbole outrancier et caricatural de la spéculation, du non-droit et des dérives de toutes sortes", a souligné dans son rapport le président nationaliste du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni. Il y défend "un projet environnemental, culturel, de mise en valeur et d’accès à cette parcelle située dans un site exceptionnel" et "des espaces naturels sensibles".

"Cette île est partie intégrante du patrimoine collectif de la Corse et des Corses", affirme-t-il. Pour 2 millions d’euros, la Collectivité de Corse s’est portée acquéreuse d’une parcelle de "3 hectares 33 ares 43 centiares" sur laquelle se trouvent "de vieilles bergeries d’environ 478 m2 et une zone de stockage". L'îlot a une superficie de 120 hectares.

Les 41 conseillers territoriaux de la majorité nationaliste (Femu a Corsica et Corsica Libera) ont voté pour. Le rapport a été vivement critiqué par les groupes d’opposition (droite et LREM) qui se sont abstenus lors du vote.

Le président du groupe LREM et maire de Bonifacio, Jean-Charles Orsucci s’est interrogé sur le bien-fondé d’une telle dépense. "2 millions d’euros, ce n’est pas neutre. On n’est pas dans la politique du symbole", a-t-il martelé en posant à l’exécutif la question du devenir d'un restaurant installé sur la parcelle "qui existe depuis 40 ans".

"Aujourd’hui, par les voies de droit, au nom de la Corse, au nom des Corses, nous prenons une décision que nous considérons essentielle", a fait valoir M. Simeoni.

Depuis longtemps, les élus nationalistes corses dénoncent le "dépeçage" de ce paradis pour milliardaires, symbole, à leurs yeux, de la spéculation foncière.

En juillet 2010, accompagnés de quatre élus de sa formation à l'Assemblée de Corse, Gilles Simeoni s'était rendu sur place et après avoir parlementé avec des vigiles qui empêchaient l'accès à l'îlot, entièrement privé au-delà du quai du port de plaisance, avait déployé une banderole, portant l'inscription "Cavaddu terra corsa" (Cavallo terre corse), à côté du siège de la société italienne qui gérait l'ensemble des propriétés de cet espace granitique aux eaux turquoises, entre Corse et Sardaigne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2 du…

Publié le 21/01/2019

Au titre de son troisième trimestre 2018/2019, Oeneo affiche un chiffre d’affaires de 65,7 millions d’euros, en hausse de 15,6% (+12,8% à périmètre et taux de change constants). Une…

Publié le 21/01/2019

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 21/01/2019

Soitec a réalisé son point d’activité au titre de son troisième trimestre 2018-2019 (clos fin décembre). Ainsi, le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a dévoilé un chiffre d`affaires…

Publié le 21/01/2019

Le groupe Vicat annonce avoir conclu son accord d’acquisition avec les actionnaires de la société Ciplan (Cimento do Planalto), au Brésil. Dans ce contexte, Vicat détient désormais une…