En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 789.94 PTS
-0.48 %
4 796.0
-0.18 %
SBF 120 PTS
3 820.20
-0.31 %
DAX PTS
10 719.51
-0.64 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.141
+0.17 %

Justice: Belloubet défend une réforme "globale et concrète", pas le "grand soir"

| AFP | 158 | Aucun vote sur cette news
La garde des Sceaux Nicole Belloubet à l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2018
La garde des Sceaux Nicole Belloubet à l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2018 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

La garde des Sceaux Nicole Belloubet a défendu lundi devant l'Assemblée nationale une réforme de la justice "globale et concrète", "s'adaptant aux besoins du justiciable" et ne cédant pas "au fantasme du grand soir".

"La justice est un mot magnifique, un idéal que chacun porte en soi, (...) c'est aussi une institution", a lancé la ministre à l'ouverture des débats sur son projet de loi.

Pour elle, la justice doit s'adapter aux mutations profondes de la société et notamment s'approprier les nouveaux outils numériques. "C'est le défi qu'il nous faut relever" pour être "à la hauteur de l'attente des justiciables", a-t-elle dit.

Mais la justice doit en même temps "incarner une stabilité, celle de nos valeurs et celle de l’État", a-t-elle ajouté.

Pour cela, elle doit bénéficier "des moyens nécessaires, pour rattraper un retard évident" et "se réformer".

"Mon ambition est simple", a-t-elle souligné. "Je souhaite que les Français se sentent protégés, écoutés, pris en considération par l'ensemble de notre système judiciaire".

La ministre a expliqué avoir pour cela construit une réforme "globale et concrète" en s'appuyant "sur des propositions de terrain" et pas sur des "considérations exclusivement idéologiques".

Rappelant la hausse de 24% du budget de la justice (+1,6 milliard sur le quinquennat), Mme Belloubet a répondu aux critiques du Sénat ou de l'opposition sur le retard budgétaire de la France par rapport à ses voisins: "On peut toujours proposer des chiffres encore plus élevés (...) mais il faut être réaliste (...) dans un contexte budgétaire contraint".

Passant en revue les grands axes de sa réforme, la garde des Sceaux a insisté sur la nécessité de "simplifier les procédures" civiles, en prenant l'exemple du divorce, et de "recentrer le juge" sur son cœur de métier.

Au pénal, "je n'ai pas voulu céder au fantasme du grand soir", a-t-elle lancé, expliquant avoir travaillé de concert avec le ministère de l'Intérieur et les personnels de justice pour "atteindre plus d'efficacité (...) sans sacrifier la garantie des droits".

"Le projet de loi que je vous soumets est à la fois ambitieux (...) car il est systémique" et "modeste (...) car des chantiers devront encore être ouverts" comme celui "de l'aide juridictionnelle", a expliqué la ministre, avant de conclure sur l'idée que la justice "doit être un objet de débat et non de combat".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Comme nous l'avions prévu, les risques de baisse sur AB INBEV se sont avérés réels. Nous conseillons donc d'encaisser rapidement la plus-value sur le put warrant (L532S). Recommandé le 03/12/2018…

Publié le 10/12/2018

Nexans et Marais Laying Technologies Australia, filiale de Tesmec Group, ont noué un partenariat au sein d'un consortium en vue de la fourniture d'un service complet de câbles collecteurs destinés…

Publié le 10/12/2018

Eramet s'effondre de 12% à 57,2 euros à l'ouverture du marché, au plus bas depuis 14 mois...

Publié le 10/12/2018

Joël Séché a apporté à la société Groupe Séché, holding familiale qui contrôle Séché Environnement, 402.399 actions Séché Environnement qu'il détenait en direct. A la suite de cet…

Publié le 10/12/2018

Dans le cadre de la montée au capital de Fosun Pharmaceutical, EOS imaging a décidé de procéder à une augmentation de capital d'un montant d'environ 15 millions d'euros, par émission de 3,4…