5 513.82 PTS
-
5 480.0
-
SBF 120 PTS
4 405.94
-
DAX PTS
13 246.33
-
Dowjones PTS
25 792.86
-0.04 %
6 737.14
-0.32 %
Nikkei PTS
23 776.28
-0.73 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Juppé ne se "mêlera pas" de "l'élection à la présidence de LR"

| AFP | 169 | Aucun vote sur cette news
Le maire de Bordeaux Alain Juppé le 27 août 2017 dans la ville
Le maire de Bordeaux Alain Juppé le 27 août 2017 dans la ville ( GEORGES GOBET / AFP/Archives )

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a annoncé lundi qu'il ne se "mêlerai(t) pas de l'élection à la présidence de LR", scrutin crucial pour le parti menacé de division en interne.

"Je ne me mêlerai pas de l’élection à la présidence de LR. Je ne parraine aucun candidat", a assuré l'ancien Premier ministre sur son compte Twitter. "Je serai attentif aux lignes rouges que j'ai tracées", a-t-il cependant mis en garde.

Dans un billet de blog le 27 août, le premier président de l'UMP (devenue LR) en 2002, a fermement appelé la formation politique à ne pas franchir "certaines lignes rouges", notamment "celle de l’incompatibilité absolue avec le FN".

Des mises en garde similaires à celles adressées à Laurent Wauquiez par ses opposants, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, favori de l'élection, ayant répondu plusieurs fois qu'il ne ferait "pas d'alliance" avec le FN.

M. Juppé a également cité "la ligne rouge d’un conservatisme idéologique rétrograde" de "groupes qui ont une influence croissante dans la gouvernance du mouvement", dans une référence implicite au mouvement Sens commun, que M. Wauquiez considère comme "une composante de (la) famille politique".

Lundi, c'est Valérie Pécresse qui a déclaré qu'elle n'excluait pas de quitter Les Républicains si Laurent Wauquiez en était élu président en décembre, fixant des "lignes rouges" tout en reconnaissant qu'il a apporté certains "gages".

Outre M. Wauquiez, quatre candidats devraient briguer la présidence les 10 et 17 décembre: Daniel Fasquelle, député du Pas-de-Calais, Laurence Sailliet, proche de Xavier Bertrand, Florence Portelli, ancienne porte-parole de François Fillon à la présidentielle, et le député Julien Aubert.

D'autres personnalités du parti, comme le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, et le juppéiste Maël de Calan, s'interrogent.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Il s'agit d'une émission obligataire à taux fixe de 500 ME à 7 ans assortie d'un coupon de 0,75%...

Publié le 16/01/2018

Selon le quotidien 'Les Echos', le groupe de BTP Eiffage a décroché le plus gros contrat du futur réseau de métros automatiques Grand Paris Express.

Publié le 16/01/2018

"Nos résultats semestriels s'inscrivent dans la trajectoire présentée lors de notre introduction en Bourse"...

Publié le 16/01/2018

Le Groupe M6 et le Groupe Canal+ passent un accord de partenariat global pour les contenus du groupe M6 destinés aux offres Canal...

Publié le 16/01/2018

Rendez-vous le 22 février...

CONTENUS SPONSORISÉS