En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 062.10 PTS
-0.66 %
5 064.00
-0.60 %
SBF 120 PTS
4 052.26
-0.62 %
DAX PTS
11 476.03
-0.41 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.157
+0.08 %

Julien Aubert (LR) prêt à débattre avec le RN, pas à s'allier avec lui

| AFP | 187 | Aucun vote sur cette news
Julien Aubert, photo du 26 septembre 2017
Julien Aubert, photo du 26 septembre 2017 ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Le secrétaire général adjoint des Républicains, Julien Aubert, est prêt à débattre avec des membres du Rassemblement national (ex-FN) mais il exclut toute alliance car "le projet de société n’est pas le même".

"En démocratie, il faut débattre pour confronter ses points de vue", a déclaré sur RFI le député du Vaucluse qui assure qu'il pourrait inviter des membres du RN aux journées de son mouvement Oser la France "si c'est pour confronter des points de vue".

"Il faut se regarder les yeux dans les yeux et expliquer quelles sont nos divergences", plutôt que "les mettre en bout de table", a-t-il ajouté.

"Si parler, ça veut dire s'allier, alors la réponse est non, car ma conviction fondamentale est que le projet de société n'est pas le même", a cependant souligné le dirigeant de LR, en précisant: "Le diagnostic que nous faisons peut parfois se superposer mais les solutions que nous apportons sont foncièrement différentes".

"Il y aura toujours des différences entre ceux qui combattent une république multiculturelle, comme moi, et ceux qui combattent une république multi-éthnique, ce qui n'est pas exactement la même chose", a-t-il insisté.

"Redevenons la droite et vous verrez que le FN n'aura pas besoin de nous menacer, a lancé le député du Vaucluse, qui estime que "nous sommes faibles" parce que "nous avons abandonné nos thématiques" et que "le FN s'est engouffré dans un certain nombre de domaines laissés vacant par le défunt RPR".

"Le FN rassemble aussi des gens qui étaient autrefois chez nous", au RPR des années 1980 et 1990, des "gens de bonne foi" qui n'ont "rien à faire dans un parti qui est issu de l'extrême droite", a encore souligné Julien Aubert.

Un sénateur LR, Sébastien Meurant, a appelé à ce que son parti "parle sans a priori" avec les autres partis de droite, notamment le Rassemblement national (ex-FN), dans un entretien donné au magazine L'Incorrect paru mardi.

La parole du parlementaire, la seconde après celle de l'ex-ministre Thierry Mariani à appeler à des passerelles entre Les Républicains et le Rassemblement national, est "isolée" chez Les Républicains, ont toutefois assuré lundi deux porte-parole du parti, Lydia Guirous et Geoffroy Didier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/10/2018

Des bateaux de pêche dans le port britannique de Brixham sur la côte sud de l'Angleterre, le 26 mars 2018 ( Joe JACKSON / AFP/Archives )De la guerre de la coquille Saint-Jacques entre Français…

Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, le 17 octobre 2017 à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a incité lundi matin son…

Publié le 15/10/2018

La Bourse de New York est repartie de l’avant, portée par des rachats sur les grandes technologiques (Apple + 3,50 % à 222, Amazon + 4 % à 1.788,60 et Microsoft + 3,46 % à 109,66).

Publié le 15/10/2018

GL events annonce le succès de son augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires. Le montant final brut de l’augmentation de Capital…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

Sodexo, spécialiste mondial des services de qualité de vie, a annoncé plusieurs évolutions au sein du groupe : Juliette Dufourmantelle, a été nommée Directrice Générale, Ministères &…

Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement