En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
-0.01 %

Journaliste saoudien disparu: le film des événements

| AFP | 312 | Aucun vote sur cette news
Le journaliste Jamal Khashoggi s'était exilé aux Etats-Unis redoutant une arrestation après avoir critiqué certaines décisions du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane
Le journaliste Jamal Khashoggi s'était exilé aux Etats-Unis redoutant une arrestation après avoir critiqué certaines décisions du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane ( OZAN KOSE / AFP/Archives )

De son arrivée mardi dernier au consulat saoudien d'Istanbul aux dernières déclarations américaines et turques mettant la pression sur Ryad, le film des événements depuis la disparition du journaliste Jamal Khashoggi.

M. Khashoggi s'était exilé aux Etats-Unis l'année dernière, redoutant une arrestation après avoir critiqué certaines décisions du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et l'intervention militaire de Ryad au Yémen.

- 2 octobre: entre au consulat -

A 13H14 heure locale (10H14 GMT) Jamal Khashoggi entre au consulat saoudien à Istanbul, selon une image de caméra de surveillance publiée par le quotidien américain Washington Post, avec lequel il collabore. Il a rendez-vous pour obtenir "un document saoudien certifiant qu'il n'était pas déjà marié", selon sa fiancée turque, Hatice Cengiz. Depuis, il n'a pas donné signe de vie.

- 3 octobre: porté disparu -

Le rédacteur en chef de la rubrique opinion du Washington Post, Eli Lopez indique être dans "l'incapacité de joindre Jamal (...) nous sommes très inquiets".

La fiancée du journaliste campe devant le consulat en quête de nouvelles.

"Selon les informations dont nous disposons" il "se trouve au consulat", indique le porte-parole de la présidence turque.

- 4-5 octobre: dénégations saoudiennes -

Ryad affirme que Jamal Khashoggi a disparu après avoir quitté le consulat.

L'ambassadeur saoudien est convoqué par le ministère turc des Affaires étrangères.

"D'après ce que j'ai compris, il est entré et est ressorti après quelques minutes ou une heure. Je ne suis pas sûr", déclare à l'agence Bloomberg le prince héritier saoudien, invitant les autorités turques à "fouiller" le consulat. "Nous n'avons rien à cacher".

Dès l'éclatement de l'affaire, des comptes Twitter pro-saoudiens accusent pêle-mêle le Qatar, rival régional de Ryad, la Turquie, les Frères musulmans ou encore la fiancée de mener une machination pour discréditer l'Arabie saoudite.

Les quotidiens saoudiens accusent également le Qatar de mener une campagne contre Ryad.

- 6 octobre: tué dans le consulat ? -

Des responsables turcs affirment que selon les premiers éléments de l'enquête, M. Khashoggi a été tué à l'intérieur du consulat par une équipe de quinze Saoudiens arrivés à Istanbul par avion et repartis le jour même. Ryad dément fermement.

- 7 octobre : Erdogan attend -

Les autorités turques demandent à l'ambassadeur saoudien à Ankara de pouvoir fouiller le consulat, selon la chaîne privée NTV.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, s'exprimant pour la première fois sur cette affaire, dit attendre le résultat de l'enquête avant de se prononcer, "avec bon espoir".

Le Washington Post appelle les Etats-Unis à "exiger des réponses fortes et claires de l'Arabie saoudite", faute de quoi il demande au Congrès de "suspendre toute coopération militaire avec le royaume".

"Le corps de Khashoggi a été probablement découpé et mis dans des caisses avant d'être transféré par avion hors du pays" affirme le journal, citant un responsable américain briefé par ses homologues turcs.

- 8 octobre: pressions sur Ryad -

Recep Tayyip Erdogan met les autorités saoudiennes au défi de "prouver" que le journaliste avait quitté le consulat.

Des soutiens du journaliste manifestent avec le message "nous ne partirons pas sans Jamal Khashoggi".

Le président américain Donald Trump se dit "préoccupé" par sa disparition. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo appelle Ryad à "soutenir une enquête approfondie sur la disparition" et à être transparent" sur ses résultats.

- 9 octobre: le consulat peut être fouillé -

L'Arabie saoudite a donné son feu vert pour une fouille de son consulat à Istanbul par les services de sécurité turcs, selon la diplomatie turque.

Le quotidien saoudien al-Watan accuse la presse internationale de négliger "le meurtre de 43 journalistes" dans le monde en 2018 pour se focaliser sur le journaliste saoudien, estimant que le royaume est "attaqué".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...