5 289.86 PTS
+0.64 %
5 259.5
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 925.10
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Jihadistes français: "si on peut les juger en Syrie ou en Irak, c'est mieux" juge Bayrou

| AFP | 423 | Aucun vote sur cette news
Le président du MoDem François Bayrou prononce un discours lors du Congrès de son parti à Paris, le 17 décembre 2017
Le président du MoDem François Bayrou prononce un discours lors du Congrès de son parti à Paris, le 17 décembre 2017 ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le président du MoDem François Bayrou a estimé mercredi à propos des jihadistes français qui ont rejoint le groupe Etat islamique que "si on peut les juger en Syrie ou en Irak, c'est mieux", suggérant "un dialogue d'Etat à Etat" sur la question de la peine de mort.

"Si on peut les juger en Syrie ou en Irak, c'est mieux", a affirmé M. Bayrou sur BFMTV et RMC. Même s'ils risquent la peine de mort ? "Ceci dépend du gouvernement et des contacts entre gouvernements".

"J'imagine qu'un dialogue d'Etat à Etat peut réfléchir à cette question", a ajouté le maire de Pau. "En tout cas la France est contre la peine de mort, donc il est légitime qu'elle s'entretienne avec ses interlocuteurs".

Pour éviter l'exécution ? "Il s'agit de lutter contre la barbarie et on ne lutte pas contre la barbarie par la barbarie, en tout cas c'est notre vision à nous, c'est notre modèle de civilisation à nous", a répondu M. Bayrou. "Donc jugement à coup sûr, avec une idée de protection de la société et en même temps les principes qui sont les nôtres".

Trois Françaises sont détenues en Irak pour avoir rejoint le groupe Etat islamique et dans l'attente de leur procès dans ce pays où elles risquent la peine de mort, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Dimanche, la justice irakienne a condamné à mort une jihadiste allemande qui avait rejoint l'EI, une première pour une femme européenne. En septembre, elle avait pour la première fois prononcé la peine capitale contre un jihadiste russe. En décembre, un Suédois d'origine irakienne a été exécuté, avec 37 autres personnes condamnées pour "terrorisme".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/02/2018

"Il y a tout lieu de penser que les réactions de marché sont actuellement exagérées", tranche David Ganozzi, gérant d’allocation chez Fidelity, dans son dernier Hebdo des marchés, faisant…

Publié le 19/02/2018

Le levier opérationnel en question

Publié le 19/02/2018

Objectif rehaussé à 140 euros

Publié le 18/02/2018

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à la Conférence sur la sécurité à Munich, dans le sud de l'Allemagne, le 18 février 2018 ( Thomas KIENZLE / AFP )Le Premier ministre…

Publié le 17/02/2018

Oxfam est dans la tourmente depuis des révélations selon lesquelles des responsables de l'ONG, déployés en Haïti après le séisme meurtrier de 2010, auraient engagé des prostituées dans ce…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS