5 526.51 PTS
+0.00 %
5 533.5
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.00 %
DAX PTS
13 434.45
-
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.00 %
Nikkei PTS
23 785.58
-0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Jean-Marie Le Pen renvoyé devant le tribunal pour "provocation à la haine raciale"

| AFP | 284 | Aucun vote sur cette news
Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen, le 31 mai 2017 à Marignane, dans le sud de la France
Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen, le 31 mai 2017 à Marignane, dans le sud de la France ( Franck Pennant / AFP/Archives )

Jean-Marie Le Pen est renvoyé en correctionnelle pour "provocation à la haine raciale" pour ses propos tenus en 2014 sur la "fournée" et Patrick Bruel, d'origine juive, qui avaient fait scandale et semé la discorde au sein du FN, a-t-on appris mardi de source proches du dossier.

Le président d'honneur du Front national sera jugé à Paris au côté de Jean-François Jalkh, le vice-président du FN, renvoyé pour le même motif en tant que directeur de publication du site FN.com où avaient été diffusés initialement ces propos, a précisé une source judiciaire à l'AFP.

Coutumier des poursuites judiciaires pour ses déclarations, Jean-Marie Le Pen s'en était pris en juin 2014 dans une vidéo diffusée sur le site internet du FN aux artistes engagés contre ce parti, comme Guy Bedos et Madonna. Alors qu'on lui avançait le nom de Patrick Bruel, d'origine juive, il avait ajouté: "Écoutez, on fera une fournée la prochaine fois!"

Cette phrase avait suscité des critiques virulentes au sein même du FN, sa présidente Marine Le Pen estimant qu'il s'agissait d'une "faute politique" et Louis Aliot, un des vice-présidents du parti d'extrême droite, qualifiant le choix de ce terme de "stupide politiquement et consternant".

"Je me réjouis de ce renvoi puisqu'en raison de l'immunité parlementaire de M. Le Pen l'affaire avait un peu traîné", s'est félicité Gilles-William Goldnadel, l'avocat à l'origine d'une plainte déposée par le Congrès juif européen. Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) est également partie civile dans cette affaire.

Jean-Marie Le Pen avait été mis en examen en février, après que le Parlement européen avait levé fin octobre son immunité parlementaire.

Son avocat, Me Frédéric Joachim, avait dénoncé des poursuites fondées sur des propos "volontairement tronqués", auxquels est attribuée une connotation qu'ils n'ont pas.

"Le mot +fournée+ que j'ai employé n'a évidemment aucune connotation antisémite, sauf pour des ennemis politiques ou des imbéciles", avait réagi Jean-Marie Le Pen a l'époque. "S'il y a des gens de mon camp qui l'interprètent de cette manière, c'est que ce sont des imbéciles!"

Dans la même affaire, le président d'honneur du FN a perdu en mai son procès en diffamation contre Paris Match, qui avait jugé "antisémites" ces propos dans un article de juillet 2014.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Le groupe se renforce dans les maladies rares en mettant la main sur ce spinoff de Biogen...

Publié le 22/01/2018

  FMIDecaux remporte le contrat exclusif du mobilier urbain publicitaire pour 20 ans avec le Yangon City Development Committee      Paris, le 22 janvier 2018 - FMIDecaux,…

Publié le 22/01/2018

Sanofi va acquérir Bioverativ pour 11,6 milliards de dollars Extension de la présence de Sanofi dans la médecine de spécialités et renforcement du…

Publié le 22/01/2018

La directrice générale restera en poste, mais sans les pleins pouvoirs, a annoncé Bruno Le Maire ce weekend...

Publié le 22/01/2018

Selon le 'WSJ', l'annonce pourrait avoir lieu ce matin...

CONTENUS SPONSORISÉS