En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+2.15 %
4 913.0
+2.40 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+2.13 %
DAX PTS
10 929.43
+1.38 %
Dowjones PTS
24 794.18
+1.74 %
6 852.30
+2.21 %
1.136
+0.41 %

Jean-Marie Le Pen condamné pour plusieurs provocations visant les homosexuels

| AFP | 260 | Aucun vote sur cette news
Jean-Marie Le Pen à Strasbourg le 14 mars 2018
Jean-Marie Le Pen à Strasbourg le 14 mars 2018 ( FREDERICK FLORIN / AFP/Archives )

Coutumier des poursuites judiciaires, Jean-Marie Le Pen a été condamné mercredi à Paris pour des propos polémiques visant les homosexuels, et parmi eux le policier tué dans l'attentat des Champs-Elysées en 2017.

A 90 ans, l'eurodéputé a été condamné pour avoir fait le lien entre "pédophilie" et homosexualité, affirmé que "les homosexuels, c'est comme le sel dans la soupe: s'il n'y en a pas assez c'est un peu fade, s'il y en a trop c'est imbuvable", et critiqué l'intervention du compagnon du policier assassiné, lors de ses obsèques.

Le tribunal correctionnel a estimé que ces trois séries de propos constituaient une injure publique contre les homosexuels, mais aussi, pour le "sel dans la soupe", une provocation à la haine ou à la violence.

L'ancien tribun de l'extrême droite et co-fondateur du Front national a été condamné à deux peines de 40 jours-amende à 10 euros, soit 800 euros d'amende pouvant se transformer en emprisonnement en cas de non-paiement, ainsi qu'à payer plusieurs milliers d'euros de dommages et intérêts.

"La qualité de parlementaire et de personnalité politique de Jean-Marie Le Pen ne saurait justifier des propos à caractère injurieux rejaillissant sur l'ensemble des personnes homosexuelles, l'expression publique trouvant ses limites dans les discours à caractère discriminatoire", a notamment jugé le tribunal.

Jean-Marie Le Pen, alors hospitalisé, n'avait pas assisté à l'audience début octobre. Le parquet de Paris avait requis contre lui un total de 8.000 euros sous forme de jours-amende.

Il va faire appel, selon son conseil, Frédéric Joachim. "La liberté d'expression vient encore de régresser aujourd'hui", a affirmé l'avocat, ironisant en citant les Mémoires de son client: "Il fait confiance à la justice de son pays pour rendre une justice politique."

"Désavoué"

M. Le Pen était jugé pour des propos remontant à 2016 et 2017.

En mars 2016, dans son "Journal de bord" vidéo sur son blog, il avait affirmé: "Je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse... interdites, mais tout de même, dans l'exaltation de l'homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l'enfance et la jeunesse". Une assimilation injurieuse de "l'ensemble des personnes homosexuelles" à la "pédophilie", selon les juges.

Puis en décembre 2016, interrogé par Le Figaro sur la représentation des homosexuels au sein du FN, il avait répondu par sa sortie sur "le sel dans la soupe", une injure mais aussi une provocation à la haine aux yeux du tribunal: "La communauté visée est présentée comme à haïr".

"Ce jugement confirme que la parole homophobe n'a plus sa place dans la politique française", a réagi dans un communiqué Etienne Deshoulières, avocat de l'association Mousse, qui lutte contre les discriminations homophobes et sexistes. Jean-Marie Le Pen devra verser 2.000 euros de dommages et intérêts à l'association, et 2.000 euros au titre des frais de justice.

L'ex-dirigeant frontiste était également jugé pour avoir commenté les obsèques du policier Xavier Jugelé, tué en avril 2017 dans un attentat jihadiste sur les Champs-Élysées, au cours desquelles son compagnon s'était exprimé.

"Je pense que cette particularité familiale doit être tenue à l'écart de ce genre de cérémonie, qui gagnerait d'ailleurs à plus de discrétion", avait affirmé M. Le Pen dans le même "Journal de bord".

"Dire que l'orientation sexuelle d'une victime justifierait une mise à l'écart" est une injure, ont estimé les magistrats. M. Le Pen devra verser 5.000 euros de dommages et intérêts à l'époux de M. Jugelé, Étienne Cardiles, et 2.000 euros pour les frais de justice.

"Je suis satisfait de voir que quand un pays tout entier s'émouvait d'une situation, Jean-Marie Le Pen était le seul à la dénigrer et s'en trouve aujourd'hui désavoué", a commenté M. Cardiles à la sortie de l'audience.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…

Publié le 12/12/2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nexans renouvelle sa ligne de crédit syndiqué pour un montant de 600 millions d'euros Paris La Défense, le 12 Décembre 2018 - Nexans a signé une…

Publié le 12/12/2018

Le chinois HNA va céder à la filiale chinoise de Pierre et Vacances sa participation de 60% dans leur coentreprise en Chine « HNA PV Tourism Company Limited ». « Des négociations sont avancées…

Publié le 12/12/2018

Groupe Partouche annonce son chiffre d'affaires consolidé pour l'exercice clos le 31 octobre 2018...

Publié le 12/12/2018

Cet actif représente un investissement global de 12,5 millions d'euros HT