En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 191.78 PTS
-0.08 %
5 188.00
-0.11 %
SBF 120 PTS
4 116.55
-0.10 %
DAX PTS
11 417.67
+0.14 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.24 %
7 062.34
+0.00 %
1.132
-0.16 %

Jacob: Un référendum le jour des européennes serait "une manoeuvre politicienne"

| AFP | 254 | 1.33 par 3 internautes
Christian Jacob, patron des députés LR, à sa sortie de l'Elysée après un entretien avec le président Emmanuel Macron, le 4 février 2019 à Paris
Christian Jacob, patron des députés LR, à sa sortie de l'Elysée après un entretien avec le président Emmanuel Macron, le 4 février 2019 à Paris ( LUDOVIC MARIN / AFP )

Organiser un référendum le jour des élections européennes, le 26 mai, serait "une manœuvre politicienne pour étouffer le débat européen", a critiqué lundi le patron des députés LR Christian Jacob, en sortant d'un entretien avec Emmanuel Macron à l’Élysée.

"On ne peut en aucun cas avoir un référendum en même temps que les élections européennes parce que cela veut dire de fait que ce serait une manœuvre politicienne pour étouffer le débat européen au moment où il doit prendre le maximum d'importance", a affirmé l'élu de Seine-et-Marne, réservé sur l'utilité d'une éventuelle consultation citoyenne.

"Je ne suis pas convaincu que (la voie référendaire) réponde à la situation actuelle. Après c'est son choix (...) Je ne vois pas de sujet qui soit d'ordre référendaire mais peut-être qu'il y en a", a affirmé M. Jacob avec qui Emmanuel Macron aurait évoqué le référendum comme "une piste".

Selon le Journal du dimanche, le président Macron serait tenté de convoquer un tel référendum dès le 26 mai, jour des élections européennes.

"(Macron) a dit que son choix n'était pas fait", a ajouté le chef de file des députés LR à l'Assemblée, estimant que la situation actuelle est "un constat d'échec" de la politique menée par le chef de l'Etat.

"La crise, c'est une crise du pouvoir d'achat donc il faut répondre sur le pouvoir d'achat. Et répondre sur le pouvoir d'achat, c'est moins d'impôts, moins de taxes", a poursuivi M. Jacob.

"Il faut faire des réformes structurantes, une baisse de la dépense publique. Or c'est l'échec de ce gouvernement et du président de la République depuis deux ans," a estimé l'ancien ministre de la Fonction publique.

Le président Macron doit recevoir les autres chefs des groupes représentés à l'Assemblée nationale, au Sénat et au Parlement européen, tout au long de la semaine.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 1.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

Atos a enregistré en 2018 un résultat net part du groupe de 630 millions d'euros, en hausse de 5% et une marge opérationnelle de 1,260 milliard d'euros, en repli de 2,5%. Elle a représenté 10,3%…

Publié le 21/02/2019

Lors de la réunion du 20 février 2019, le Conseil d'administration d'Atos a décidé de proposer à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires, le versement en 2019 sur les…

Publié le 21/02/2019

"Nous n'avons aucune discussion avec qui que ce soit", a déclaré Martin Bouygues...

Publié le 21/02/2019

Dividende de 70 cts

Publié le 21/02/2019

Iliad creuse ses pertes en matinée, en repli de 6,4% à 87,2 euros, sur un plancher de sept ans...