5 444.16 PTS
+0.10 %
5 351.50
-0.57 %
SBF 120 PTS
4 345.33
+0.04 %
DAX PTS
12 550.82
-0.17 %
Dowjones PTS
23 963.06
-1.99 %
6 503.19
-2.19 %
Nikkei PTS
22 278.12
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Jacob (LR) juge "totalement ridicule" de Limiter le nombre de mandats dans le temps

| AFP | 301 | Aucun vote sur cette news
Le chef de file du groupe des députés LR, Christian Jacob, s'exprime lors d'une session parlementaire à l'Assemblée, le 28 juin 2017
Le chef de file du groupe des députés LR, Christian Jacob, s'exprime lors d'une session parlementaire à l'Assemblée, le 28 juin 2017 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

La patron des députés Les Républicains Christian Jacob a jugé dimanche qu'il serait "totalement ridicule" et "démagogique" de limiter le nombre des mandats dans le temps dans la prochaine réforme constitutionnelle.

"C'est totalement ridicule, c'est de la démagogie", a protesté M. Jacob, invité de "Dimanche en politique" sur France 3.

"J'en suis à mon sixième mandat (de député) et je n'ai pas à m'excuser que les gens me fassent confiance sur mon territoire s'ils estiment que je fais correctement mon travail", a-t-il ajouté.

Durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis d'instaurer "le non-cumul des mandats dans le temps": "on ne pourra exercer plus de trois mandats identiques successifs", avait-il inscrit dans son programme.

Cette mesure pourrait faire partie de la réforme de la Constitution attendue au printemps, qui devrait également prévoir une réduction du nombre de parlementaires.

"Réduire le nombre de parlementaires, nous n'avons jamais eu d'objections là-dessus. Simplement, ce que l'on dit, c'est attention jusqu'où on met le curseur", a prévenu M. Jacob.

"On ne peut pas réduire le nombre de parlementaires et mettre la proportionnelle en même temps", a-t-il poursuivi.

"Il faut faire attention à ce que tous les territoires soient représentés et qu'on ne regarde pas encore une fois la France uniquement à l'aune des grandes métropoles", a-t-il insisté en plaidant pour que "le mode de fonctionnement de l'Assemblée, le droit d'exercice du droit d'amendement, du droit de contrôle" soient "renforcés aussi".

"J'ai l'impression que l'Assemblée nationale, le Parlement d'une manière générale, est considéré par le président de la République comme un mal nécessaire", a déploré M. Jacob.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2018

Ces objectifs intègrent les activités de CMS Group qui seront comptabilisées à compter du 30 avril 2018...

Publié le 24/04/2018

Sur le trimestre, Implanet a vendu 2.018 unités Jazz, niveau stable par rapport au 1er trimestre 2017...

Publié le 24/04/2018

Le constructeur français de drones civils et professionnels confirme ses ambitions en territoire latino-américain...

Publié le 24/04/2018

CGG annonce l'émission de 300 millions de dollars et 280 millions d'euros d'Obligations Senior de Premier Rang Garanties     Paris, France - 24 avril 2018   CGG…

Publié le 24/04/2018

L'émission d'actions représente environ 2% du capital...