En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 413.89 PTS
+0.37 %
5 414.5
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 342.94
+0.37 %
DAX PTS
12 244.67
+0.21 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
+0.00 %
1.169
+0.16 %

ISF: Le Maire souhaite que le Sénat ne modifie pas "l'équilibre" de la réforme

| AFP | 371 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le 17 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le 17 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Patrick KOVARIK / AFP/Archives )

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a souhaité dimanche que le Sénat, qui va examiner le projet de réforme de l'ISF, ne modifie pas l'équilibre de la mesure votée à l'Assemblée nationale.

"Je ne souhaite pas qu'on remette en cause l'équilibre de cette réforme", qui remplace l'impôt sur la fortune par un simple impôt sur la fortune immobilière (IFI), a affirmé le ministre sur France 3.

Avec cette mesure le gouvernement espère que les "3,4 ou 3,5 milliards d'euros environ d'imposition que nous allons supprimer", selon M. Le Maire, ira dans le financement des entreprises.

"Il serait peut-être temps d'avoir des entreprises qui puissent se financer soit avec leurs fonds propres, soit avec des capitaux français", a-t-il défendu.

Pour vérifier si cet argent va vraiment dans le financement des entreprises, le ministre a écarté toute idée de sanction mais s'est dit prêt à "évaluer cette politique fiscale" d'ici "2 ans".

Alors que le gouvernement est accusé par l'opposition de présenter un budget "pour les riches", Bruno Le Maire a aussi estimé qu'"il y a beaucoup pour les plus modestes" dans ce projet de budget 2018, citant la suppression progressive de la taxe d'habitation pour 80% des Français ou l'augmentation de l'allocation adulte handicapé.

Il a notamment fustigé les critiques de l'ancien président de la République, affirmant voir "beaucoup d'arrogance de la part de François Hollande (...) qui n'a même pas pu se représenter devant les Français il y a quelques mois".

Enfin, interrogé sur la proposition du président du Medef Pierre Gattaz de mettre en place un contrôle journalier des chômeurs, Bruno Le Maire a jugé "impensable" une telle mesure.

"On ne va pas faire du flicage journalier des chômeurs", a-t-il affirmé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

D'un point de vue graphique, le titre poursuit sa progression après avoir dépassé le niveau de résistance des 33.46 euros, soit les creux de novembre 2017. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 20/09/2018

Beaucoup de qualités...

Publié le 20/09/2018

Une victoire qui rapporte 2,7 ME au club

Publié le 20/09/2018

Atari annonce la cession à THQ Nordic des franchises Alone in the Dark et Act of War pour un prix de 735 000 euros. L'acquisition de ces propriétés intellectuelles est gérée par THQ Nordic,…

Publié le 20/09/2018

Pour sauvegarder sa compétitivité, en particulier en France, le Groupe Bel a lancé un projet de nouvelle organisation pour adapter et simplifier ses modes de fonctionnement et ses organisations, en…