5 271.04 PTS
+0.28 %
5 269.5
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 228.07
+0.34 %
DAX PTS
12 439.57
+0.44 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 925.10
-1.01 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

ISF: Le Maire souhaite que le Sénat ne modifie pas "l'équilibre" de la réforme

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le 17 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le 17 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Patrick KOVARIK / AFP/Archives )

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a souhaité dimanche que le Sénat, qui va examiner le projet de réforme de l'ISF, ne modifie pas l'équilibre de la mesure votée à l'Assemblée nationale.

"Je ne souhaite pas qu'on remette en cause l'équilibre de cette réforme", qui remplace l'impôt sur la fortune par un simple impôt sur la fortune immobilière (IFI), a affirmé le ministre sur France 3.

Avec cette mesure le gouvernement espère que les "3,4 ou 3,5 milliards d'euros environ d'imposition que nous allons supprimer", selon M. Le Maire, ira dans le financement des entreprises.

"Il serait peut-être temps d'avoir des entreprises qui puissent se financer soit avec leurs fonds propres, soit avec des capitaux français", a-t-il défendu.

Pour vérifier si cet argent va vraiment dans le financement des entreprises, le ministre a écarté toute idée de sanction mais s'est dit prêt à "évaluer cette politique fiscale" d'ici "2 ans".

Alors que le gouvernement est accusé par l'opposition de présenter un budget "pour les riches", Bruno Le Maire a aussi estimé qu'"il y a beaucoup pour les plus modestes" dans ce projet de budget 2018, citant la suppression progressive de la taxe d'habitation pour 80% des Français ou l'augmentation de l'allocation adulte handicapé.

Il a notamment fustigé les critiques de l'ancien président de la République, affirmant voir "beaucoup d'arrogance de la part de François Hollande (...) qui n'a même pas pu se représenter devant les Français il y a quelques mois".

Enfin, interrogé sur la proposition du président du Medef Pierre Gattaz de mettre en place un contrôle journalier des chômeurs, Bruno Le Maire a jugé "impensable" une telle mesure.

"On ne va pas faire du flicage journalier des chômeurs", a-t-il affirmé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Le titre a gagné 15% cette année...

Publié le 20/02/2018

Peu d'évolution sur Bonduelle (+0,1% à 37,6 euros) après l'annonce du rachat de l'activité fruits et légumes transformés Del Monte au Canada auprès de...

Publié le 20/02/2018

Bryan Garnier relève sa cible

Publié le 20/02/2018

  Déclaration des transactions sur actions propres   Paris, le 20 février 2018   Déclaration des transactions sur actions propres réalisées du 12 au 16 février 2018…

Publié le 20/02/2018

La société a été liquidée...

CONTENUS SPONSORISÉS