En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.00 %
4 785.0
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.00 %
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.143
+0.33 %

Invité, Mélenchon boycottera le discours de Macron mardi

| AFP | 346 | 3 par 1 internautes
Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon (1er rang) à l'Assemblée nationale à Paris, le 13 novembre 2018
Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon (1er rang) à l'Assemblée nationale à Paris, le 13 novembre 2018 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Jean-Luc Mélenchon boycottera le discours d'Emmanuel Macron mardi devant le "Haut conseil pour le climat", a-t-il annoncé lundi, critiquant dans la loi sur les mobilités présentée en Conseil des ministres "des mesures ciblées contre les pauvres" qui vont à l'encontre d'une "écologie populaire".

"La loi d'orientation sur les mobilités présentée ce matin ne comprend rien qui aille dans le sens d'une écologie populaire", a dénoncé le chef de file de La France insoumise dans un communiqué.

Le gouvernement "maintient des mesures ciblées contre les pauvres comme l'interdiction de circuler pour certains véhicules dans les grandes villes", a-t-il dit tandis qu'il "a renoncé à l'idée des péages urbains" et que "les compagnies aériennes, les sociétés privées d'autoroute ne sont toujours pas mises à contribution".

Indiquant avoir été invité à assister au discours d'Emmanuel Macron, avec le député LFI Loïc Prudhomme, Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu'il ne s'y "rendrait pas". "Le pouvoir doit maintenant revenir à la raison et annuler la hausse des taxes injustes dont l'écologie n'est que le prétexte", a-t-il demandé.

Hasard selon le gouvernement qu'elle survienne au beau milieu du mouvement des "gilets jaunes", la Loi d'orientation sur les mobilités prévoit de couvrir l'ensemble du territoire d'une "autorité organisatrice de la mobilité", des mesures en faveur du vélo ou encore la création d'un "forfait mobilités durables". Le gouvernement a finalement décidé d'exclure du projet de loi les péages urbains.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Communiqué de Presse                                                            Canet-en-Roussillon, le 10 décembre 2018       RESULTATS…

Publié le 08/12/2018

Paris, le 8 décembre 2018, 13h00 COMMUNIQUE de presse Eramet prend des mesures correctives dans le cadre d'une revue des processus qualité au sein de sa branche…

Publié le 10/12/2018

Basel, 10 December 2018 - Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY) today announced that at its December meeting the Board of Directors (BoD) of Roche Holding Ltd decided on first…

Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...