En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
+0.54 %
5 411.0
+0.63 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.51 %
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 864.81
+0.41 %
7 406.14
+0.47 %
1.157
+0.70 %

Inondations de janvier: 275 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

| AFP | 347 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire (centre) en visite à Saint-Aubin-les-Elbeuf (Seine-Maritime), commune victime des inondations de la Seine, le 5 février 2018
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire (centre) en visite à Saint-Aubin-les-Elbeuf (Seine-Maritime), commune victime des inondations de la Seine, le 5 février 2018 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

Quelque 275 communes seront reconnues en état de catastrophe naturelle à la suite des crues ayant affecté fin janvier plusieurs régions notamment du nord et de l'est de la France, a annoncé le gouvernement mercredi.

Les dossiers de 156 autres communes ont été ajournés dans l'attente d'expertises complémentaires, indiquent dans un communiqué commun les ministères de l'Intérieur, de la Transition écologique et de l'Economie.

Le président Emmanuel Macron doit se rendre mercredi après-midi à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), dans un quartier durement touché, où il rencontrera des sinistrés.

La commission de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle s'est réunie mercredi "en procédure accélérée", sous l'égide du ministère de l'Intérieur, les services experts devant notamment identifier les communes où la crue décennale a été atteinte ou dépassée.

Une nouvelle réunion est prévue le 6 mars pour les cas restants.

La reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle permet aux victimes ayant souscrit un contrat d'assurance de dommages (multirisques habitation, entreprise, automobile...) d'être indemnisées pour les dégâts matériels dus aux inondations.

"Je redis à tous les assureurs, (...) +Faites vite, faites bien et faites simple+", avait demandé début février le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, décrivant les conditions de vie difficiles des personnes touchées par les inondations.

Selon lui, le coût des dégâts devrait être "plutôt inférieur aux dernières inondations de 2016".

Le Zouave du pont de l'Alma recouvert d'un gilet de sauvetage par des militants écologistes et les jambes dans l'eau en raison de la crue de la Seine le 4 février 2018 à Paris
Le Zouave du pont de l'Alma recouvert d'un gilet de sauvetage par des militants écologistes et les jambes dans l'eau en raison de la crue de la Seine le 4 février 2018 à Paris ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Des pluies exceptionnelles tombées sur des sols saturés d'eau ont provoqué en janvier la crue de nombreux cours d'eau, notamment de la Seine, la Marne, l'Yonne, mais aussi le Rhône et la Saône, entraînant des inondations, en particulier en Ile-de-France.

A Paris, la Seine a atteint son pic le 28 janvier (5,86 m, contre 6,10 m en juin 2016). Mercredi matin elle était encore à 4,15 m au pont d'Austerlitz. Le tronçon central de la ligne C du RER dans la capitale, est resté fermé plus de deux semaines.

Sur la moitié nord du pays, les décrues en cours se poursuivront très lentement et pourront être ralenties par de nouvelles pluies, indique mercredi Vigicrues.

Les inondations qui avaient frappé la France en mai et en juin 2016 s'étaient soldées par 182.000 sinistres déclarés auprès des assureurs, pour un coût supérieur à 1,4 milliard d'euros, selon un bilan de la fédération du secteur publié en mai 2017.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…