En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.03 %

Immigration: Peltier (LR) propose que la taxe européenne sur les transactions serve au développement en Afrique

| AFP | 340 | Aucun vote sur cette news
Guillaume Peltier, vice-président des Républicains, prononce un discours lors de la
Guillaume Peltier, vice-président des Républicains, prononce un discours lors de la "fête de la Violette", à Souvigny-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, le 30 septembre 2017 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

Guillaume Peltier, vice-président des Républicains, a suggéré mercredi que la France propose un plan Marshall européen en faveur du développement en Afrique, financé par une taxe sur les transactions financières.

"Je propose que la France (...) propose un plan Marshall inédit au niveau européen pour le co-développement des pays du Sud", a déclaré le responsable de LR sur France Inter.

Il a suggéré que le projet européen de taxe sur les transactions financières "qui pourrait rapporter jusqu'à 60 milliards d'euros sur le continent européen" serve à "un partenariat très précis sur le plan démocratique, sur le plan du développement économique et social en Afrique, pour permettre à tous ces peuples de rester en Afrique".

"Disons la vérité aux Français: rien ne sera résolu sur la question de l'immigration si nous ne nous attaquons pas collectivement à l'origine, à la cause de ce problème, qui est la détresse des pays du Sud", a-t-il expliqué.

Le dirigeant de LR a ajouté qu'il ne voterait un projet de loi sur l'immigration que s'il comporte "une vraie politique européenne de contrôle aux frontières avec des garde-frontières" et "une vraie politique de co-développement".

Dans un discours en septembre, le président Emmanuel Macron avait déclaré vouloir relancer le projet de la taxe sur les transactions financières (TTF), en utilisant "intégralement" ses recettes pour le financement de l'aide au développement.

M. Peltier a enfin indiqué le bureau politique de LR, qui s'est tenu mardi soir, avait défini le principe d'une élection pour la direction des Jeunes Républicains. "Le mieux dans ce domaine c'est qu'il y ait une élection. C'est ce qu'on a défini en bureau politique", a-t-il dit.

Une centaine de Jeunes Républicains avaient demandé lundi "l'organisation d'une élection pour le prochain Bureau national des Jeunes Républicains", dans une lettre ouverte au président de LR Laurent Wauquiez, dont un proche, Aurane Reihanian, avait été un temps pressenti pour prendre la tête du mouvement, mais a été récemment au coeur de plusieurs polémiques.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...