En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 377.11 PTS
+0.25 %
5 378.5
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 318.50
+0.20 %
DAX PTS
12 189.28
+0.26 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.00 %
1.169
+0.17 %

Immigration: hausse de 8% des éloignements, 400 places de rétention bientôt créées

| AFP | 314 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de l'Intérieur Géard Collomb le 28 novembre 2017 à l'Assemblée nationale
Le ministre de l'Intérieur Géard Collomb le 28 novembre 2017 à l'Assemblée nationale ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

Les éloignements d'étrangers en situation irrégulière ont augmenté de 8% cette année, a indiqué mardi Gérard Collomb, en annonçant que "400 places supplémentaires" seraient crées dans les centres de rétention administrative (CRA) d'ici la fin 2018.

"L'éloignement est en hausse de 8% depuis le début de l'année", a indiqué le ministre de l'Intérieur lors d'une séance de questions au gouvernement, en rappelant que pour les "dublinés", ces migrants enregistrés dans un autre pays européen censément compétent pour traiter leur demande d'asile, la hausse était "de 123%".

"Nous allons créer 400 places de CRA supplémentaires", a-t-il indiqué par ailleurs, une hausse qui selon son entourage interviendra "d'ici la fin 2018".

En octobre, M. Collomb avait affirmé que "200 places supplémentaires" seraient ouvertes dans les CRA d'ici la fin 2017. Cette annonce faisait suite à l'enquête administrative ouverte après l'attaque de Marseille, qui avait pointé des "dysfonctionnements graves du dispositif d'éloignement" des étrangers en situation irrégulière.

Un Tunisien n'ayant pas été placé en rétention avait tué deux femmes à la gare Saint-Charles le 1er octobre.

Les CRA "aujourd'hui sont pleins, parce qu'une attention particulière a été portée depuis l'attentat de Marseille" au problème de l'éloignement, s'était déjà félicité M. Collomb fin octobre.

Les centres de rétention comptaient l'an dernier 1.823 places, selon la Cimade qui est habilitée à intervenir dans ces centres pour y aider les étrangers, et qui s'inquiète d'un "doublement" des placements en rétention depuis l'attaque de Marseille.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

L'allemand va être repris par le géant américain Thor

Publié le 19/09/2018

idi INVESTIR EN PRIVATE EQUITY       Paris, le 19 septembre 2018   Communiqué de mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin 2018     Le…

Publié le 19/09/2018

Engie est sous pression à la mi-journée, en retrait de 2% à 12,2 euros, sur un plancher de 18 mois...

Publié le 19/09/2018

Par courrier reçu le 17 septembre 2018 par l'AMF, complété par un courrier reçu le 19 septembre, la société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius...

Publié le 19/09/2018

A tort ou à raison ?