En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
-
4 892.0
-
SBF 120 PTS
3 901.62
-
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.136
-0.06 %

Immigration: face à Wauquiez, Philippe réfute les "formules simplistes"

| AFP | 290 | Aucun vote sur cette news
Edouard Philippe et Laurent Wauquiez sur le plateau de
Edouard Philippe et Laurent Wauquiez sur le plateau de "L'emission politique" de France 2 à Paris, le 27 septembre 2018 ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP )

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a réfuté les "formules simplistes" en matière d'immigration, jeudi, lors d'un échange tendu avec le patron des Républicains, Laurent Wauquiez, tout en soulignant que la pression migratoire était "incroyablement intense".

"On peut se faire plaisir avec des formules simplistes" telles que "on prend tout le monde ou on ne prend personne", mais "la vérité est que la pression migratoire est incroyablement intense", a affirmé Édouard Philippe lors de L'Émission politique sur France2.

"Si nous voulons régler cette question et trouver les meilleures solutions possibles, nous devons travailler avec les pays d'origine, les pays de transit, renforcer les frontières de l'Europe" et "reconduire des personnes en situation irrégulière chez eux", a-t-il ajouté.

La France a enregistré plus de 100.000 demandes d'asile l'an dernier et les chiffres de 2018 devraient être en légère hausse, quoique loin d'atteindre les niveaux de l'Allemagne en 2015-2016, où la pression migratoire a fortement diminué depuis.

Face à un Laurent Wauquiez offensif sur les questions migratoires, le Premier ministre a écarté l'idée de quotas, voyant là une solution "compliquée". "Les quotas, vous les feriez en fonction des métiers, des nationalités, des types d'immigration choisie ?" s'est-il interrogé.

Sur une limitation de l'aide médicale d'État aux cas d'urgence, M. Philippe a rappelé que la "justification" de cette couverture médicale dont peuvent bénéficier les personnes en situation irrégulière sous condition de séjour n'était "pas de réguler la politique migratoire" mais qu'il s'agissait d'"une politique de santé publique".

Il a également vivement contesté l'idée, lancée par M. Wauquiez, que la France soit le pays d'Europe qui maîtrise le moins bien sa politique migratoire. "Je ne le crois pas du tout", a-t-il dit, assurant que "nous pouvons avoir une politique équilibrée qui atteint ses résultats".

Visiblement agacé par les accusations de "finir le travail des passeurs" que lui adressait son interlocuteur à propos de l'Aquarius, M. Philippe a assuré assumer "parfaitement" le choix français de prendre 18 des 58 migrants à bord du navire humanitaire après son arrivée à Malte.

"Le droit international commande qu'un bateau qui porte à son bord des personnes en situation de détresse puisse être secouru dans port le plus proche", a-t-il rappelé, reprenant la doctrine avancée depuis l'été par la France pour expliquer que ses propres ports n'avaient pas à être sollicités.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…