En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Hulot parfois "en a marre" mais "repart au front"

| AFP | 324 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, arrivant à l'Elysée pour participer à une réunion sur le climat, le 5 septembre 2017
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, arrivant à l'Elysée pour participer à une réunion sur le climat, le 5 septembre 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, régulièrement soupçonné de penser à la démission, a reconnu mercredi que parfois il en avait "marre", mais qu'il repartait malgré tout "au front".

Interrogé sur RMC et BFFTV pour savoir s'il avait déjà pensé à la démission, le ministre visé depuis mardi par une nouvelle salve de critiques après le report à après 2025 de l'objectif de la réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d'électricité, a assuré que "non".

"C'est harassant. Qu'on ait des moments où on est crevé, où on se dit +pourquoi il faut dépenser autant d'énergie pour convaincre l'humanité de se sauver d'elle-même?+, c'est vrai qu'à des moments on en a marre, mais c'est normal, c'est humain, mais une fois qu'on a dit ça, une bonne nuit et on repart au front", a-t-il assuré, répétant qu'il se donnait un an pour évaluer son action au gouvernement.

"Dans un an, je pense que nous serons les uns et les autres, tant pour les observateurs que pour les acteurs politiques, en situation de voir effectivement si nous arrivons à imprimer des dynamiques irréversibles", a-t-il estimé, citant notamment les questions de santé-environnement, le modèle agricole et la transition énergétique.

Il a notamment évoqué des discussions difficiles avec le ministère de l'Economie qui a ses "propres contraintes". "Vous croyez sous prétexte que j'arrive avec mes convictions que Bercy va ouvrir le tiroir caisse ?", a-t-il lancé. "Il faut se battre pied à pied, mais c'est comme ça, c'est le job et je n'avais aucune illusion".

Régulièrement accusé de servir de "caution" verte au gouvernement, Nicolas Hulot est depuis mardi sous le feu des critiques des militants écologistes qui l'accusent de "recul" ou de "renoncement" après son annonce sur le nucléaire.

La Fondation pour la Nature et l'Homme (ex Fondation Hulot) a fait part de son "incompréhension". L'annonce sur le nucléaire "nous stupéfie autant qu'elle nous inquiète", a commenté Audrey Pulvar, qui a remplacé Nicolas Hulot à la tête de l'ONG après son entrée au gouvernement.

Mais certains voient toujours en lui un espoir pour la cause écologiste.

"C'est un ministre indispensable, parce qu'il défend l'intérêt général", a déclaré mercredi sur France Inter le directeur du WWF France, Pascal Canfin. "Nicolas Hulot doit rester, je continue bien évidemment de le soutenir, mais parfois il gagne, parfois il perd", a-t-il ajouté, dénonçant toutefois une "mauvaise décision" sur le nucléaire.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…