5 493.99 PTS
-0.36 %
5 503.0
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 394.22
-0.27 %
DAX PTS
13 183.96
-0.47 %
Dowjones PTS
26 020.05
+0.88 %
6 781.84
+0.66 %
Nikkei PTS
23 868.34
-0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Hulot parfois "en a marre" mais "repart au front"

| AFP | 230 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, arrivant à l'Elysée pour participer à une réunion sur le climat, le 5 septembre 2017
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, arrivant à l'Elysée pour participer à une réunion sur le climat, le 5 septembre 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, régulièrement soupçonné de penser à la démission, a reconnu mercredi que parfois il en avait "marre", mais qu'il repartait malgré tout "au front".

Interrogé sur RMC et BFFTV pour savoir s'il avait déjà pensé à la démission, le ministre visé depuis mardi par une nouvelle salve de critiques après le report à après 2025 de l'objectif de la réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d'électricité, a assuré que "non".

"C'est harassant. Qu'on ait des moments où on est crevé, où on se dit +pourquoi il faut dépenser autant d'énergie pour convaincre l'humanité de se sauver d'elle-même?+, c'est vrai qu'à des moments on en a marre, mais c'est normal, c'est humain, mais une fois qu'on a dit ça, une bonne nuit et on repart au front", a-t-il assuré, répétant qu'il se donnait un an pour évaluer son action au gouvernement.

"Dans un an, je pense que nous serons les uns et les autres, tant pour les observateurs que pour les acteurs politiques, en situation de voir effectivement si nous arrivons à imprimer des dynamiques irréversibles", a-t-il estimé, citant notamment les questions de santé-environnement, le modèle agricole et la transition énergétique.

Il a notamment évoqué des discussions difficiles avec le ministère de l'Economie qui a ses "propres contraintes". "Vous croyez sous prétexte que j'arrive avec mes convictions que Bercy va ouvrir le tiroir caisse ?", a-t-il lancé. "Il faut se battre pied à pied, mais c'est comme ça, c'est le job et je n'avais aucune illusion".

Régulièrement accusé de servir de "caution" verte au gouvernement, Nicolas Hulot est depuis mardi sous le feu des critiques des militants écologistes qui l'accusent de "recul" ou de "renoncement" après son annonce sur le nucléaire.

La Fondation pour la Nature et l'Homme (ex Fondation Hulot) a fait part de son "incompréhension". L'annonce sur le nucléaire "nous stupéfie autant qu'elle nous inquiète", a commenté Audrey Pulvar, qui a remplacé Nicolas Hulot à la tête de l'ONG après son entrée au gouvernement.

Mais certains voient toujours en lui un espoir pour la cause écologiste.

"C'est un ministre indispensable, parce qu'il défend l'intérêt général", a déclaré mercredi sur France Inter le directeur du WWF France, Pascal Canfin. "Nicolas Hulot doit rester, je continue bien évidemment de le soutenir, mais parfois il gagne, parfois il perd", a-t-il ajouté, dénonçant toutefois une "mauvaise décision" sur le nucléaire.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

Le chiffre d'affaires consolidé d'Esker du quatrième trimestre 2017 s'est établi pour la première fois au-dessus de 20 millions d'euros à 20,2 millions. Il progresse de 16% en publié et de 14%…

Publié le 17/01/2018

Eurazeo Patrimoine, pôle d’Eurazeo spécialisé dans l’investissement dans des actifs tangibles, a annoncé l’acquisition du Groupe C2S auprès de Bridgepoint. La société d’investissement…

Publié le 17/01/2018

Soitec a réalisé au troisième trimestre, clos fin décembre, un chiffre d’affaires consolidé de 76 millions d’euros, en augmentation de 20%. La progression de l'activité du spécialiste de la…

Publié le 17/01/2018

Le groupe Cellnovo a réalisé un chiffre d'affaires 2017 de 1,058 million d'euros, en recul de 25,3%. La société qui distribue la première micro-pompe connectée pour mieux gérer son diabète a…

Publié le 17/01/2018

Au premier trimestre de son exercice 2017/2018, l'activité du Groupe Manutan a atteint 187,1 millions d'euros, en croissance de 6,6%, incluant un effet de change de -0,2% et un effet jours de -0,1%.…

CONTENUS SPONSORISÉS