En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 338.55 PTS
+0.42 %
5 328.00
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 280.18
+0.25 %
DAX PTS
12 517.43
+0.04 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Hulot: "c'est un inquiet, c'est pourquoi je l'ai choisi", déclare Macron

| AFP | 360 | Aucun vote sur cette news
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, le 30 novembre 2017 à Genève
Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, le 30 novembre 2017 à Genève ( Fabrice COFFRINI / AFP )

Le président Emmanuel Macron a déclaré dimanche sur France 2 avoir choisi Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique et solidaire parce que "c'est un inquiet", qu'il agit et "n'est jamais satisfait".

Interrogé par Laurent Delahousse sur les "états d'âme" prêtés à son ministre, ancien militant écolo, Emmanuel Macron a déclaré: "Je souhaite très profondément qu'il reste et qu'il agisse (…) Il est utile au pays (...) c'est un engagé (...) il a été un activiste (...) Il apprend aussi les contraintes de l'exercice politique et de la décision, c'est qu'on est tous les jours les mains dans la glaise et que ça ne peut pas être parfait du jour au lendemain".

"C'est un inquiet, c'est pourquoi je l'ai choisi, j'ai besoin de gens qui vivent dans le creux de leur ventre la nécessité de changer, de prendre les décisions, d'aller les expliquer et de faire. Je ne veux pas des gens qui soient assis et contents d'être ministre (...), lui il agit, il est inquiet, et il n'est jamais satisfait", a dit le président lors de l'émission "Entretien spécial" à propos de son ministre qui a dû accepter des compromis sur plusieurs dossiers.

Emmanuel Macron a assuré que Nicolas Hulot n'était "jamais" venu le voir pour lui faire part de son désir de quitter le gouvernement.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Etapé clé franchie dans le programme Isoprod...

Publié le 22/06/2018

EDF retombe de 1,1% à 11,7 euros en début de séances, la spéculation liée à une éventuelle scission de l'électricien s'essoufflant après les propos de...

Publié le 22/06/2018

ArcelorMittal évolue autour de l'équilibre peu après l'ouverture alors que Moody's a relevé sa note crédit long terme à 'Baa3'...

Publié le 22/06/2018

Somfy annonce qu'il va sortir la société chinoise Dooya, qu'il contrôle à 70%, de son périmètre d’intégration globale pour la consolider selon la méthode de la mise en équivalence. Les…

Publié le 22/06/2018

L'Association internationale du transport aérien (IATA) s'est dit dans un communiqué "inquiète" des propositions du gouvernement français concernant la privatisation d'ADP. "La privatisation doit…