En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
-0.03 %

Huit jours avant une exclusion éventuelle de LR: "Grotesque", pour Solère

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
Thierry Solère, député Les Républicains (LR) membre du groupe des
Thierry Solère, député Les Républicains (LR) membre du groupe des "Constructifs", à Versailles le 3 juillet 2017 ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Thierry Solère, député Constructifs LR-UDI, a jugé mercredi "grotesque" la décision du bureau politique des Républicains mardi d'offrir huit jours de délai à certains ténors ralliés à Emmanuel Macron avant une éventuelle exclusion.

"On va aller boire un café avec Jean Leonetti", a annoncé sur RTL M. Solère, en référence à l'ancien ministre membre de la commission spéciale de LR qui offre la possibilité de s'expliquer aux quatre personnalités concernées par cette décision outre M. Solère: le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre Gérald Darmanin, le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu et le député Franck Riester.

"Sur la forme, ce qui est en train de se passer est grotesque, on a l'impression que c'est le Trocadéro II", a estimé M. Solère en référence au rassemblement de François Fillon pendant la présidentielle avec ses plus fidèles soutiens, dénonçant "ceux qui se radicalisent un peu plus, qui veulent enfermer la droite dans ce qu'elle n'était pas à sa création, le rassemblement de la droite et du centre".

"Laurent Wauquiez et ses amis ont veillé à ce qu'on n'appelle pas à voter Emmanuel Macron face à Marine Le Pen", a accusé le député des Hauts-de-Seine, or pour lui "dans l'ADN de la droite française, il y a toujours eu une digue infranchissable avec l'extrême droite".

Pour M. Solère, Les Républicains est un "parti qui n'a plus de républicain que le nom".

"Je suis un homme de droite, Gérald Darmanin est un homme de droite, le Premier ministre l'a rappelé dans la cour de Matignon lors de son investiture, c'est un homme de droite. Que fait-on ? On essaie de réparer le pays", a-t-il assuré.

Il a expliqué que son travail de député consiste à "voter toutes les réformes qui vont dans le bon sens pour mon pays".

Face à la "décomposition de la vie politique", M. Solère a enfin répété son souhait de créer "ce trimestre", car "c'est le bon trimestre", un nouveau "parti de droite et du centre, proeuropéen, réformateur, qui ne fait pas de l'abrogation de la loi Taubira et l'excitation des sujets de société un programme électoral, qui ne s'alliera jamais avec le FN".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...