5 394.62 PTS
+0.14 %
5 392.5
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 298.52
+0.08 %
DAX PTS
13 127.75
+0.03 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Huit jours avant une exclusion éventuelle de LR: "Grotesque", pour Solère

| AFP | 148 | Aucun vote sur cette news
Thierry Solère, député Les Républicains (LR) membre du groupe des
Thierry Solère, député Les Républicains (LR) membre du groupe des "Constructifs", à Versailles le 3 juillet 2017 ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Thierry Solère, député Constructifs LR-UDI, a jugé mercredi "grotesque" la décision du bureau politique des Républicains mardi d'offrir huit jours de délai à certains ténors ralliés à Emmanuel Macron avant une éventuelle exclusion.

"On va aller boire un café avec Jean Leonetti", a annoncé sur RTL M. Solère, en référence à l'ancien ministre membre de la commission spéciale de LR qui offre la possibilité de s'expliquer aux quatre personnalités concernées par cette décision outre M. Solère: le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre Gérald Darmanin, le secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu et le député Franck Riester.

"Sur la forme, ce qui est en train de se passer est grotesque, on a l'impression que c'est le Trocadéro II", a estimé M. Solère en référence au rassemblement de François Fillon pendant la présidentielle avec ses plus fidèles soutiens, dénonçant "ceux qui se radicalisent un peu plus, qui veulent enfermer la droite dans ce qu'elle n'était pas à sa création, le rassemblement de la droite et du centre".

"Laurent Wauquiez et ses amis ont veillé à ce qu'on n'appelle pas à voter Emmanuel Macron face à Marine Le Pen", a accusé le député des Hauts-de-Seine, or pour lui "dans l'ADN de la droite française, il y a toujours eu une digue infranchissable avec l'extrême droite".

Pour M. Solère, Les Républicains est un "parti qui n'a plus de républicain que le nom".

"Je suis un homme de droite, Gérald Darmanin est un homme de droite, le Premier ministre l'a rappelé dans la cour de Matignon lors de son investiture, c'est un homme de droite. Que fait-on ? On essaie de réparer le pays", a-t-il assuré.

Il a expliqué que son travail de député consiste à "voter toutes les réformes qui vont dans le bon sens pour mon pays".

Face à la "décomposition de la vie politique", M. Solère a enfin répété son souhait de créer "ce trimestre", car "c'est le bon trimestre", un nouveau "parti de droite et du centre, proeuropéen, réformateur, qui ne fait pas de l'abrogation de la loi Taubira et l'excitation des sujets de société un programme électoral, qui ne s'alliera jamais avec le FN".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Visiomed a participé au 8ème 'Investor Summit' organisé par Cegedim, devant un parterre d'investisseurs institutionnels et d'analystes financiers...

Publié le 12/12/2017

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 12/12/2017

Communiqué de presse Bruxelles, le 12 décembre 2017     Les start-ups Communithings, Zembro et Charlie24 officiellement sélectionnées pour intégrer la première saison d'Orange…

Publié le 12/12/2017

Le groupe prend des engagements pour l'avenir et réduit son exposition passée...

Publié le 12/12/2017

La Banque Européenne d'Investissement (BEI), Société Générale et Brittany Ferries ont annoncé le succès du premier financement maritime vert dans le cadre du programme Green Shipping Guarantee…

CONTENUS SPONSORISÉS