En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
-
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 559.54
+0.42 %
7 689.72
+0.00 %
1.124
+0.11 %

Hollande tacle Macron: "A vouloir tout bousculer, tout s'est arrêté"

| AFP | 344 | 1 par 1 internautes
L'ancien président François Hollande à Paris, le 20 février 2019
L'ancien président François Hollande à Paris, le 20 février 2019 ( Ludovic MARIN / POOL/AFP/Archives )

L'ancien président François Hollande, qui publie une édition augmentée de son livre "Les leçons du pouvoir", tacle sèchement dimanche son successeur Emmanuel Macron dans une interview au Parisien.

"Diriger la France, je l’ai éprouvé, est un exercice difficile qui suppose de bien comprendre notre pays. Le résultat au bout de deux ans n’est bon ni pour la vitalité économique, ni pour la cohésion sociale", affirme M. Hollande.

"À vouloir tout bousculer, tout s'est arrêté", poursuit-il: "Mais un mandat dure cinq ans, évitons de porter des jugements définitifs. Tout président peut toujours opérer des corrections, moi-même, j’en ai fait. Pour ma part, si j’interviens à l’occasion de la nouvelle édition de mon livre, c’est pour alerter".

Pour l'ancien chef d'Etat, "les partis de gouvernement qui ont animé le débat démocratique pendant des décennies doivent prendre conscience de leur responsabilité" et "être de nouveau des alternatives crédibles et mobilisatrices, sinon le face-à-face entre le pouvoir actuel et l’extrême droite peut mal finir".

"Menace" de l'extrême droite

Ne "confond(ant) pas" l'extrême-droite et la France insoumise, M. Hollande met en garde: "La menace vient de l’extrême droite. Je l’affirme, un jour elle arrivera au pouvoir en France. En 2022 ou plus tard si l’on ne fait rien…". "C'est un danger, ça n'est pas une fatalité. Ca dépend de nous", a précisé M. Hollande, dans un message transmis à l'AFP.

Interrogé sur ce qu'il aurait fait s'il avait été confronté à une crise telle que celle des "gilets jaunes" durant son mandat (2012-2017), M. Hollande rappelle la fronde fiscale des bonnets rouges qu'il avait subie en 2013.

Il saisit l'occasion d'enfoncer le clou contre Emmanuel Macron, qui fut son conseiller avant de devenir son ministre de l'Economie: "L’écotaxe dont j’avais hérité de mon prédécesseur n’était pas comprise, dans ses modalités comme dans sa gestion par un opérateur privé. J’ai donc pris la décision de la suspendre. Le recul est parfois préférable à l’entêtement. Ça m’a été reproché par certains à cette époque. Je constate que le gouvernement actuel a battu en retraite. Mais trois semaines trop tard."

"Un ancien président ne devrait pas dire ça", a réagi la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa sur BFMTV, dans une allusion au livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, qui a fragilisé M. Hollande à la fin de son quinquennat. "Je crois que ce n'est pas à la hauteur de la fonction d'un ancien président de la République", a-t-elle fustigé.

Le livre "Les leçons du pouvoir", dont 150.000 exemplaires ont déjà été vendus, sera publié mercredi en édition de poche, avec trois nouveaux chapitres, dont un aborde le mouvement des "gilets jaunes".

M. Hollande y affirme notamment sa volonté de "contribuer à (la) renaissance" de la sociale-démocratie "dans les mois et années à venir", et critique la stratégie mise en oeuvre par le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure. "A chercher à tout prix le rassemblement avant de poser clairement la question de leur identité, les socialistes perdent un temps précieux pour formuler leur nouveau projet et réaffirmer leur volonté de gouverner un jour le pays en tirant les leçons des erreurs d'hier", cingle-t-il.

Il y esquisse de nouvelles idées, proposant notamment pour mettre en oeuvre la transition écologique "un triptyque (...): planification, nationalisation et autogestion".

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/04/2019

Donald Trump salue des partisans en Floride le 18 avril 2019 ( Nicholas Kamm / AFP )Des "conneries absolues": Donald Trump s'en est pris vendredi avec véhémence à certains des témoignages…

Publié le 19/04/2019

Manon Aubry lors d'un débat pour les européennes, le 11 avril 2019 à la Mutualité Française à Paris ( Anne-Christine POUJOULAT / AFP/Archives )Le candidat LFI aux européennes…

Publié le 17/04/2019

L'attaquant de la Juventus Cristiano Ronaldo lors du match contre l'Ajax en quarts retour de C1, le 16 avril 2019 à Turin ( Marco Bertorello / AFP )Tout ça pour un quart de finale ? En allant…

Publié le 16/04/2019

Emmanuel Macron et Edouard Philippe sur le parvis de Notre-Dame, à Paris le 15 avril 2019 ( PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP )A l'unisson d'Emmanuel Macron, l'ensemble de la classe politique a…

Publié le 15/04/2019

Vinci dément également toute demande d'indemnisation chiffrée...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/04/2019

Pour l'exercice 2018, Wedia affiche un chiffre d'affaires consolidé de 10,8 ME, en hausse de 16% par rapport à l'exercice 2017, soit 9,3 ME...

Publié le 18/04/2019

Les revenus locatifs de Carmila pour les 3 premiers mois de l'année 2019 s'élèvent à 89,2 millions d'euros, contre 82,1 millions d'euros en 2018 sur...

Publié le 18/04/2019

Implanet affiche pour l'exercice 2018 une perte nette de 5,55 ME, contre 6,61 ME un an auparavant...

Publié le 18/04/2019

L'assemblée générale des actionnaires de CNP Assurances qui s'est réunie le 18 avril 2019 à Paris a approuvé les comptes sociaux et consolidés de...

Publié le 18/04/2019

Accor a fait le point sur son activité du premier trimestre 2019. Ainsi, le groupe hôtelier a réalisé un chiffre d'affaires de 987 millions d’euros sur la période, en progression de 34,2% en…