En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Hollande "reste attentif à tout"

| AFP | 272 | Aucun vote sur cette news
L'ancien président François Hollande à Lisbonne le 7 novembre 2017
L'ancien président François Hollande à Lisbonne le 7 novembre 2017 ( PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP/Archives )

François Hollande a expliqué dimanche soir sur France 2, après avoir raconté ses souvenirs de la soirée des attentats du 13 novembre, qu'il n'avait "pas encore" retrouvé sa liberté de parole mais qu'il restait "attentif à tout".

"Ai-je retrouvé ma liberté de mouvement ? pas vraiment, la sécurité pèse encore. La liberté de parole ? Pas encore. La liberté de disposer de mon temps ? Oui. Comme président il y a une presse de l'urgence et une contrainte d'agenda, aujourd'hui j'ai moins la pression et plus la contrainte, mais je reste attentif à tout", a-t-il dit.

Auparavant, interrogé par Michel Drucker, l'ancien président a raconté comment, alors qu'il se trouvait dans les tribunes du Stade de France, il a entendu les détonations et tout fait pour éviter une panique potentiellement dramatique.

"Au stade de France, quand claque la première détonation, nous ne savons pas si c'est un attentat. Il en faut une deuxième pour avoir la certitude qu'il s'agit d'une attaque terroriste. A la mi-temps, je me renseigne sur ce qui se passe à l'extérieur du stade et, déjà, sur les terrasses et au Bataclan. Il m'est dit que nous sommes sur une opération d’envergure. Toute mon attention est de ne pas créer de panique au stade et je donne la consigne de ne pas bouger, que personne ne laisse croire que nous avons un risque pour tout le public. Nous avons cet instant-là, en prenant cette décision de rester, sauvé sûrement des vies", se souvient-il.

Il se rend ensuite au Bataclan où l'assaut a été donné. "Je ne suis pas rentré, car je considérais que ce n'était pas ma place mais celle des soignants (...) mais j'ai été à la porte du Bataclan et j'ai vu sortir des femmes, des hommes, hagards, j'ai vu la détresse, la peur, le soulagement (...), ce sont des images qui ne s'effaceront jamais, la responsabilité qui devait être la mienne : assurer la cohésion nationale, décider une intervention en Syrie et en Irak".

Il était interviewé avec Caroline Langlade, survivante du Bataclan, fondatrice de l'association d'aide aux victimes Life for Paris, qui vient de publier "Sorties de secours" chez Robert Laffont pour dénoncer les "blessures invisibles" des survivants.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.