En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 349.36 PTS
-0.43 %
5 344.50
-0.39 %
SBF 120 PTS
4 289.49
-0.48 %
DAX PTS
12 568.77
-1.00 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Hidalgo: "mon rôle n'est d'être ni l'opposante ni le soutien" de Macron

| AFP | 319 | Aucun vote sur cette news
La maire de Paris Anne Hidalgo et le président de la République Emmanuel Macron, le 11 juillet 2017 à Lausanne
La maire de Paris Anne Hidalgo et le président de la République Emmanuel Macron, le 11 juillet 2017 à Lausanne ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

Anne Hidalgo, que les communistes poussent à "clarifier" ses relations avec Emmanuel Macron, a affirmé mardi à l'AFP que son rôle n'était pas d'être "ni l'opposante ni le soutien" du chef de l'Etat mais d'être "maire de Paris".

"Moi mon rôle, c'est d'être maire de Paris, ce n'est pas d'être ni l'opposante ni le soutien de M. Macron", a déclaré Mme Hidalgo.

"Faire en sorte que cette majorité, cette coalition qui est née en 2014 sur la base d'un projet, soit toujours liée par ce projet, pour moi, c'est ça qui fonde une majorité", a poursuivi l'élue.

La maire de Paris rappelle au demeurant qu'elle n'est pas macroniste. "Je l'ai dit suffisamment souvent, je n'adhèrerai pas à En Marche !, je suis une sociale-démocrate assumée et écologiste. Ce qui se fait aujourd'hui dans la politique nationale manque d'équilibre et de social, mais aussi un peu d'écologie, c'est pour cela que je soutiens beaucoup (le ministre de la transition écologique) Nicolas Hulot dans son entreprise", a-t-elle dit.

Trois adjoints de la maire de Paris ont déclaré leur soutien à Emmanuel Macron avant le premier tour de la présidentielle -Julien Bargeton (ex-PS), Mao Peninou (ex-PS) et Jean-Louis Missika (SE).

A la suite de l'élection de M. Bargeton comme sénateur sous l'étiquette LREM - grâce au soutien de conseillers de Paris PS - Mme Hidalgo va remanier son exécutif vendredi.

La fédération de Paris du PCF l'a appelée à cette occasion lundi à une "clarification".

"La majorité municipale, la maire de Paris Anne Hidalgo en tête, doit réaffirmer notre engagement pris en commun en 2014 de +faire de Paris une ville moins chère, une ville où l'on vit mieux, une ville pour toutes et tous+. Tout membre de la majorité municipale qui s'opposerait à ce cap politique n'aurait pas sa place dans l'exécutif municipal", a-t-elle estimé.

Pour Nicolas Bonnet, président du groupe PCF au Conseil de Paris, il serait inconcevable qu'un adjoint de Mme Hidalgo appartienne en même temps à un groupe LREM au Conseil de Paris.

La création d'un tel groupe est évoquée depuis plusieurs semaines. Selon des conseillers de Paris interrogés par l'AFP, M. Bargeton devrait le créer prochainement avec les députés LREM Anne-Christine Lang (ex-PS) et Buon Tan, ainsi que les conseillers de Paris PRG Jean-Bernard Bros et Laurence Goldgrab.

MM. Peninou et Missika auraient en revanche décliné l'offre pour ne pas être en porte-à-faux vis-à-vis de Mme Hidalgo.

"L'idée globalement, c'est d'être dans la majorité municipale et dans la majorité nationale", a expliqué un futur participant.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/06/2018

Charles Hervé-Gruyer (au centre) laboure un champ à l'aide d'un cheval, dans sa ferme du Bec-Hellouin le 25 mai 2018 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )Avec ses îlots potagers luxuriants…

Publié le 10/06/2018

François Hollande visite l'usine Airbus à Tianjin en Chine, le 24 mai 2018 ( FRED DUFOUR / AFP/Archives )François Hollande a estimé dimanche que les Français socialistes sont "plutôt…

Publié le 10/06/2018

Photo transmise par l'agence officielle syrienne Sana du président Bachar al-Assad lors d'une interview, le 10 juin 2018 à Damas ( Handout / SANA/AFP )Le président syrien Bachar al-Assad a nié…

Publié le 04/06/2018

La première Dame des Etats-Unis, Melania Trump à la Maison Blanche à Washington, DC, le 19 mai 2018 ( JIM WATSON / AFP/Archives )La première Dame des Etats-Unis, Melania Trump, n'accompagnera…

Publié le 14/05/2018

Des forces de sécurité israéliennes devant le bâtiment du consulat américain à Jérusalem qui va accueillir l'ambassade des Etats-Unis dès lundi 14 mai 2018 ( Ahmad GHARABLI / AFP )Les yeux…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les actifs risqués continuent à subir des dégagements ce jeudi. Les tensions commerciales restent en filigrane même si aucun nouveau rebondissement n'est à signaler depuis deux jours maintenant.…

Publié le 21/06/2018

Appel au marché afin de poursuivre l'exploitation...

Publié le 21/06/2018

Prismaflex bondit de 11,4% à 21,5 euros, un nouveau sommet pour cette année. Le titre de l'imprimeur numérique et fabricant de panneaux d'affichage est désormais à son plus haut niveau depuis…

Publié le 21/06/2018

Par courrier reçu le 21 juin 2018 par l'AMF, la société néerlandaise NN Group N...

Publié le 21/06/2018

Le titre poursuit sa progression au-dessus d'une ligne de tendance haussière qui soutient les cours depuis le 23 mars. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances…