En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 418.59 PTS
-0.20 %
5 421.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 342.93
-0.08 %
DAX PTS
12 556.75
+0.13 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Hidalgo: "Laissons le temps à Emmanuel Macron"

| AFP | 390 | Aucun vote sur cette news
La maire de Paris Anne Hidalgo et le président Emmanuel Macron présentent la candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques devant le Comité international olympique à Lausanne le 11 juillet 2017
La maire de Paris Anne Hidalgo et le président Emmanuel Macron présentent la candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques devant le Comité international olympique à Lausanne le 11 juillet 2017 ( Fabrice COFFRINI / AFP/Archives )

La maire de Paris Anne Hidalgo (PS) estime qu'il faut laisser "le temps" à Emmanuel Macron et qu'il "est trop tôt pour tirer des bilans" même si elle juge qu'il y a "un autre chemin que la dérégulation", dans un entretien au Journal du Dimanche.

Mme Hidalgo "n’envisage pas d’adhérer à En marche" mais "n'a pas à se définir comme opposante", dit-elle. "En tant que maire de Paris, y aura-t-il des moments où je serai amenée à dire que je ne suis pas d’accord avec le gouvernement ? Sûrement. Mais je ne vais pas les définir a priori", insiste-t-elle.

Sur la réforme du marché du travail à venir, elle considère que "les ordonnances ne sont pas une méthode moderne de gouvernance".

"Ma conviction, c’est qu’il y a un autre chemin possible que la dérégulation", insiste-t-elle. "Nous avons besoin de reconstruire dans notre pays une force politique de gauche qui soit sociale-démocrate, européenne et écologiste".

Si elle dit "espérer" que la reconstruction de cette force sociale-démocrate "passe par le PS", la maire de Paris estime qu'il "faudrait un PS plus écolo et réellement social-démocrate". Dans cette reconstruction, l'ancien président François Hollande "aura le rôle qu’il a envie de jouer", même si, à ses yeux, il n'a "pas spécialement" sa place.

Sur la question des réfugiés, "le président de la République m’a assuré de son soutien", dit-elle. "Je n’ai aucune raison de ne pas faire confiance à une parole donnée".

"Il faut ouvrir de nouveaux centres de premier accueil dans les grandes villes, ne serait-ce que quatre ou cinq, en priorité le long du couloir rhodanien qui est une route migratoire. Et consacrer des moyens importants à l’intégration et à l’apprentissage du français", assure Mme Hidalgo. "Je suis partenaire de l’État tant que nous sommes sur la même longueur d’onde".

Interrogée sur sa politique vis-à-vis de l'automobile à Paris, Mme Hidalgo affirme qu'elle ne se laissera "pas intimider. Personne n'ignore aujourd’hui que la pollution de l’air tue. Un jour, tous les politiques qui savaient mais n’ont pas voulu agir seront mis face à leurs responsabilités. Je préfère être du bon côté de l’Histoire", dit l'élue qui va "continuer" quand on l'interroge sur sa candidature pour sa succession en 2020.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Wataniya Airways confirme une commande de 25 appareils de la famille A320neo...

Publié le 16/07/2018

Pour le salon aéronautique de Farnborough

Publié le 16/07/2018

Qatar Airways, qui s'était engagé sur 5 B777 Freighters en avril dernier, vient de confirmer sa commande lors du Salon de Farnborough...

Publié le 16/07/2018

SuperSonic Imagine rebondit encore dans un volume fourni en bourse

Publié le 16/07/2018

Renault (+1,13% à 74,43 euros) est bien orienté aujourd’hui sur la place de Paris, après avoir dévoilé des ventes mondiales record pour son premier semestre 2018 et relevé ses prévisions de…