5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Harcèlement: Larcher se "méfie des justices expéditives"

| AFP | 229 | Aucun vote sur cette news
Le président du Sénat Gérard Larcher, le 2 octobre 2017 au Sénat à Paris
Le président du Sénat Gérard Larcher, le 2 octobre 2017 au Sénat à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

Le président du Sénat Gérard Larcher a affirmé jeudi qu'il se "méfie des justices expéditives" et que c'est le bureau de la Haute Assemblée qui lèverait l'immunité d'un sénateur en cas de harcèlement sexuel.

"Au Sénat on respecte les procédures avant de dire qu'il n'y aura pas d'immunité", a déclaré M. Larcher sur France 3 alors qu'il était interrogé sur l'annonce par son homologue de l'Assemblée, François de Rugy (LREM), que l'immunité de députés serait levée en cas d'"obstacle" à la justice en matière de harcèlement sexuel.

"Dire qu'il n'y aura pas d'immunité ça ne veut rien dire", a poursuivi M. Larcher. La levée de l'immunité parlementaire "est une décision du bureau qui est prise au vu d'un rapport", a-t-il dit. "Je me méfie des justices expéditives. Il faut là-dessus toujours garder raison".

"Si on connaît des cas de harcèlement, naturellement il faut saisir la justice, il faut saisir le procureur", a encore dit M. Larcher. "Si je ne le faisais pas, je ne serais pas dans mon rôle".

Mais pour lui, "ce n'est pas le président du Sénat qui va faire justice à la place des procédures habituelles". "S'exprimer dans l'émotion face à une situation aussi inacceptable soit-elle, c'est, me semble-t-il, une démarche qui ne relève pas du respect des procédures et de la séparation des pouvoirs", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Gennevilliers, le 17 novembre 2017, Communiqué de presse Réalisation définitive de la fusion-absorption par Prologue de sa filiale Imecom…

Publié le 17/11/2017

Les fluctuations d'activité rencontrées par le fret ferroviaire n'ont pour l'instant pas d'impact sur l'activité de la société...

Publié le 17/11/2017

L'actuel Directeur Général d'EuropaCorp Television, Thomas Anargyros, s'est porté acquéreur. La transaction ne comprend pas Taken...

Publié le 17/11/2017

Le centre, situé à proximité de la gare Montparnasse, dégage un loyer annuel de 690 kE...

Publié le 17/11/2017

Une stratégie de réorganisation structurelle dont la finalisation demeure sujette à l'approbation de l'extension des agréments de sa filiale de gestion monégasque par les autorités…

CONTENUS SPONSORISÉS