5 352.76 PTS
-0.25 %
5 345.50
-0.28 %
SBF 120 PTS
4 261.05
-0.22 %
DAX PTS
13 015.04
-1.16 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Harcèlement: "la fabrique de porcs continue à tourner à plein", pour Sens commun

| AFP | 253 | 3 par 1 internautes
Madeleine de Jessey, cofondatrice et présidente par intérim de Sens commun, un mouvement politique issu de la Manif pour Tous, le 18 avil 2017 à Paris
Madeleine de Jessey, cofondatrice et présidente par intérim de Sens commun, un mouvement politique issu de la Manif pour Tous, le 18 avil 2017 à Paris ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Madeleine de Jessey, présidente par interim de Sens commun, a affirmé mercredi avoir "beaucoup de mal" avec le hashtag #Balancetonporc, soulignant que "la fabrique de porcs continue à tourner plein" et qu'"il faut s'interroger sur les causes", en particulier la question de la pornographie.

"J’ai beaucoup de mal avec ce hashtag", a déclaré Madeleine de Jessey sur RTL. "Je trouve formidables les révélations qui ont permis de libérer la parole, d’inciter les femmes à aller porter plainte d’agressions passées. Après, je préfère livrer les personnes incriminées à la justice et son travail d’enquête plutôt que les livrer à l’hystérie collective sur les réseaux sociaux", a-t-elle développé.

"Ce qui me paraît négatif aussi c’est qu’on dénonce les porcs sans dénoncer la porcherie", a-t-elle poursuivi. "La fabrique de porcs continue à tourner à plein. On ne s’interroge pas sur la question de la pornographie notamment, les ravages que ça fait chez les plus jeunes (...), on ne s’intéresse pas aux publicités sexistes qui utilisent les femmes pour attiser les pulsions consuméristes des hommes. Voilà, il faut s’interroger sur les causes".

Mme De Jessey, qui assure la présidence de Sens commun de façon intérimaire après la démission de Christophe Billan, a par ailleurs assuré que ce mouvement, émanation de la Manif pour tous et affilié au parti Les Républicains, n’avait "pas d'approche religieuse ni communautariste de la politique", défendant "une ligne conservatrice".

"L’objectif de Sens commun est d’agir au sein des Républicains", a-t-elle indiqué, revendiquant "une base stable de 10.000 adhérents", dont "7.000 à jour de cotisations".

Sens commun demande-t-il toujours l'abrogation de la loi Taubira sur le mariage pour tous ? "On ne renonce pas à être opposé". "Nous estimons, oui, qu’il faut revenir dessus", a déclaré Madeleine de Jessey. "Pour autant, (...) c’est un combat culturel qui doit être gagné pour que le combat politique puisse suivre", a-t-elle ajouté.

Christophe Billan, qui avait suscité une polémique en se déclarant prêt à collaborer, sous certaines conditions, avec Marion Maréchal-Le Pen, a annoncé la semaine dernière sa démission de la présidence de Sens commun. Maël de Calan, candidat à la présidence des Républicains, avait réclamé son exclusion de LR.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/11/2017

Traders sur le parquet du New York Stock Exchange le 1er novembre 2017 à New York ( Bryan R. Smith / AFP/Archives )Wall Street a terminé sur une note mitigée mercredi à la veille de…

Publié le 22/11/2017

Nicolas Sarkozy et François Fillon lors d'une cérémonie à Nice, le 15 octobre 2016 ( VALERY HACHE / AFP/Archives )François Fillon a donné 300.000 euros à Nicolas Sarkozy après la primaire…

Publié le 22/11/2017

Le Premier ministre libanais Saad Hariri salue ses partisans à son arrivée à sa maison à Beyrouth, le 22 novembre 2017 ( MARWAN TAHTAH / AFP )Le Premier ministre libanais Saad Hariri a…

Publié le 22/11/2017

Un entrepôt Amazon à Peterborough (Angleterre), le 15 novembre 2017. Des salariés s'attendent à recevoir des commandes massives de clients qui ont retardé leurs achats jusqu'au "Black…

Publié le 22/11/2017

Conformément à l'annonce faite le 17 octobre 2017, les actionnaires d'Assystem S.A. se sont réunis en assemblée générale extraordinaire le 22 novembre 2017 et ont approuvé la résolution…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB), un comité de surveillance et de suivi indépendant, avait formulé une recommandation positive pour la poursuite de l'essai clinique de…

Publié le 22/11/2017

Spineway a annoncé qu'il ne souhaitait plus communiquer sur l'atteinte de l'équilibre financier pour l'exercice 2018. Cet objectif demeure toutefois clé dans la stratégie du groupe. Fort de la…

Publié le 22/11/2017

Les deux premiers véhicules ATM Full Elec ont été réceptionnés le 16 novembre dernier par BLYYD

Publié le 22/11/2017

Conformément à l'annonce faite le 17 octobre 2017, les actionnaires d'Assystem S.A. se sont réunis en assemblée générale extraordinaire le 22 novembre 2017 et ont approuvé la résolution…

Publié le 22/11/2017

L'actif est situé à Toulouse Blagnac et sera achevé mi-2019

CONTENUS SPONSORISÉS