5 256.18 PTS
-0.48 %
5 252.0
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 213.66
-0.43 %
DAX PTS
12 385.60
-0.53 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 961.32
-0.85 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Harcèlement: "la fabrique de porcs continue à tourner à plein", pour Sens commun

| AFP | 321 | 3 par 1 internautes
Madeleine de Jessey, cofondatrice et présidente par intérim de Sens commun, un mouvement politique issu de la Manif pour Tous, le 18 avil 2017 à Paris
Madeleine de Jessey, cofondatrice et présidente par intérim de Sens commun, un mouvement politique issu de la Manif pour Tous, le 18 avil 2017 à Paris ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Madeleine de Jessey, présidente par interim de Sens commun, a affirmé mercredi avoir "beaucoup de mal" avec le hashtag #Balancetonporc, soulignant que "la fabrique de porcs continue à tourner plein" et qu'"il faut s'interroger sur les causes", en particulier la question de la pornographie.

"J’ai beaucoup de mal avec ce hashtag", a déclaré Madeleine de Jessey sur RTL. "Je trouve formidables les révélations qui ont permis de libérer la parole, d’inciter les femmes à aller porter plainte d’agressions passées. Après, je préfère livrer les personnes incriminées à la justice et son travail d’enquête plutôt que les livrer à l’hystérie collective sur les réseaux sociaux", a-t-elle développé.

"Ce qui me paraît négatif aussi c’est qu’on dénonce les porcs sans dénoncer la porcherie", a-t-elle poursuivi. "La fabrique de porcs continue à tourner à plein. On ne s’interroge pas sur la question de la pornographie notamment, les ravages que ça fait chez les plus jeunes (...), on ne s’intéresse pas aux publicités sexistes qui utilisent les femmes pour attiser les pulsions consuméristes des hommes. Voilà, il faut s’interroger sur les causes".

Mme De Jessey, qui assure la présidence de Sens commun de façon intérimaire après la démission de Christophe Billan, a par ailleurs assuré que ce mouvement, émanation de la Manif pour tous et affilié au parti Les Républicains, n’avait "pas d'approche religieuse ni communautariste de la politique", défendant "une ligne conservatrice".

"L’objectif de Sens commun est d’agir au sein des Républicains", a-t-elle indiqué, revendiquant "une base stable de 10.000 adhérents", dont "7.000 à jour de cotisations".

Sens commun demande-t-il toujours l'abrogation de la loi Taubira sur le mariage pour tous ? "On ne renonce pas à être opposé". "Nous estimons, oui, qu’il faut revenir dessus", a déclaré Madeleine de Jessey. "Pour autant, (...) c’est un combat culturel qui doit être gagné pour que le combat politique puisse suivre", a-t-elle ajouté.

Christophe Billan, qui avait suscité une polémique en se déclarant prêt à collaborer, sous certaines conditions, avec Marion Maréchal-Le Pen, a annoncé la semaine dernière sa démission de la présidence de Sens commun. Maël de Calan, candidat à la présidence des Républicains, avait réclamé son exclusion de LR.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/02/2018

Réunion à Matignon sur les réformes de la SNCF préconisées par le rapport Spinetta avec notamment le Premier ministre Edouard Philippe (2e à gauche) et le président de la SNCF Guillaume…

Publié le 19/02/2018

Laurent Wauquiez lors de sa campagne pour la tête du parti, en novembre 2017 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )Alors que Les Républicains avaient opté pour la contre-attaque…

Publié le 19/02/2018

Le président des Républicains Laurent Wauquiez, lors d'une réunion publique à Toulon, le 6 décembre 2017 ( BERTRAND LANGLOIS / AFP/Archives )Laurent Wauquiez estime qu'avec Emmanuel Macron et…

Publié le 19/02/2018

Situé aux portes de Paris, au coeur de la ZAC des Docks de Saint-Ouen, dans le nouvel éco-quartier de 100ha en bords de Seine...

Publié le 19/02/2018

DBT a déjà perçu 3,7 ME au titre de ce financement...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

  Démission de Madame Nicole LOWE de son mandat d'administrateur   Suresnes - 19 février 2018 Madame Nicole Tinkham LOWE, qui travaillait à la direction…

Publié le 19/02/2018

Biocorp reprend la main sur ses systèmes Newseal et Carpseal

Publié le 19/02/2018

Le nouveau design de référence IoT basse consommation s'inscrit dans la stratégie de Kerlink d'accompagner les fabricants d'équipements, les fabricants d'objets électroniques et...

Publié le 19/02/2018

Gaussin Manugistique a signé deux contrats avec le Groupe Bolloré...

Publié le 19/02/2018

BURELLE SA Siège social : 19 boulevard Jules Carteret 69007 LYON Société anonyme au capital social de 27 799 725…

CONTENUS SPONSORISÉS