En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 046.68 PTS
-0.44 %
5 053.50
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 043.05
-0.29 %
DAX PTS
11 433.92
+0.19 %
Dowjones PTS
25 080.50
-0.81 %
6 769.87
+0.00 %
1.130
-0.08 %

Hamon critique "un gouvernement pauvrophobe", avant le "plan pauvreté"

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
Benoît Hamon fondateur du mouvement Generations, le 21juillet 2018 à Beaumont-sur-Oise dans le Val d'Oise au nors de Paris
Benoît Hamon fondateur du mouvement Generations, le 21juillet 2018 à Beaumont-sur-Oise dans le Val d'Oise au nors de Paris ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations, a fustigé dimanche "un gouvernement pauvrophobe", alors qu'Emmanuel Macron doit présenter jeudi un "plan pauvreté".

L'ancien candidat à la présidentielle s'est montré dubitatif avant ces annonces, au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI : "j'écoute les associations qui s'occupent, elles, tous les jours des pauvres, et pas un jour sur 365 comme M. Macron quand il fait un +plan pauvreté+, voire un jour sur le quinquennat".

"Elles disent qu'il y a une montée de la pauvreté : des travailleurs, des retraités, des jeunes de plus en plus nombreux à être pauvres", a rapporté l'ancien ministre et ex-député PS.

Emmanuel Macron présentera jeudi le "plan pauvreté", principal chantier social de son début de quinquennat, qui doit réformer les aides sociales.

Benoît Hamon a critiqué de nouveau "une forme de racisme social" du président de la République, quand il s'exprime "avec autant de mépris à l'égard de ceux qui n'ont qu'une petite pension, un petit salaire pour pouvoir vivre".

En particulier, est-il "normal qu'aujourd'hui un retraité qui a travaillé toute sa vie soit celui à qui on demande des sacrifices, quand on exonère des sacrifices les plus riches?", a-t-il demandé, après l'annonce fin août par Edouard Philippe d'une désindexation des pensions de retraite. Cela n'est pas "décent" ou "juste", selon le leader de Générations.

"Nous voulons bien accepter des sacrifices quand on en comprend le sens, mais là quel est le sens ? Est-ce pour préparer la transition écologique, consolider notre système de solidarité ?", a ajouté M. Hamon.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/11/2018

Bouygues gagne 0,37% à 32,67 euros dans le sillage de résultats 9 mois supérieurs aux attentes et tirés par les performances de Bouygues Telecom et TF1. Celles-ci viennent éclipser les…

Publié le 15/11/2018

Le gérant d'Altamir fait des emplettes

Publié le 15/11/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 15/11/2018

L’hécatombe continue chez les fournisseurs d’Apple cette semaine. Après Japan Display, Lumentum, IQE, Qorvo, AMS est le dernier sous-traitant en date à lancer un avertissement sur ses…

Publié le 15/11/2018

Le conseil d’administration de CNP Assurances a, après avis de son comité des rémunérations et des nominations, approuvé la nomination d’Antoine Lissowski en qualité de directeur général…